Archives pour l'étiquette verticalité

Le lambris, ce n’est pas sorcier

Lambris Chambre ISTOCKPHOTO renovation
iStockphoto LP

L’installation de cimaises, de plinthes larges, de quarts-de-rond et de lambris donne une allure champêtre qui s’harmonise très bien avec l’intérieur d’une vieille maison. Et, contrairement à ce que prétend la croyance populaire, le travail se fait assez aisément.

Plusieurs points doivent par contre être pris en considération afin d’augmenter la qualité de l’installation et améliorer l’aspect final du lambris. Ce faisant, on s’assure que le nouveau décor traversera bien le temps. Cela s’appelle joindre l’utile à l’agréable.

Le lambris étant un matériau vivant, il est primordial de tenir compte du taux d’humidité de la pièce. Le bois prendra de l’expansion ou se rétractera au fil des saisons. Il faut donc doter le lambris récemment acheté d’un taux d’humidité semblable à celui de la pièce qui l’accueillera. Pour y parvenir, on laisse les emballages de lambris traîner dans la pièce pendant quelques jours avant d’entreprendre les travaux.

Assurez-vous de bénéficier d’un fond de clouage adéquat. Si le mur est nouveau, l’installation de fourrures de bois perpendiculaires au lambris s’avère idéale, selon l’orientation désirée évidemment. Si le mur a déjà bénéficié d’un recouvrement, l’utilisation de point de colle est recommandée si l’on veut s’assurer que la pose soit solide. Continuer la lecture