Archives pour l'étiquette Taux d’intérêt

Portrait du nouvel acheteur

Le nouvel acheteur est un employé à plein temps (84 %), travaille dans le secteur privé (48 %), possède une éducation universitaire/supérieure (61 %) et dispose d’un revenu du ménage supérieur à 100 000 $ (33 %).

iStock
iStock

Voici les principales lignes rapportées presque intégralement du sondage annuel Genworth. Continuer la lecture

Les avantages d’une maison plus petite

Vu la limitation de l’accès au financement hypothécaire, ce qui restreint du même coup l’accès à la propriété, beaucoup de ménages se voient obligés de reporter l’achat de leur propriété. Et pourquoi pas une maison plus petite? Les temps ont changé, vous savez.

Autrefois, habiter une maison de plus petite taille était vu, trop souvent, comme une forme d’échec. La réussite sociale transpirait à travers les dimensions d’une propriété. Grosse cabane, gros train de vie, gros budget. La taille de la maison se situait parfois au-delà des besoins de la famille.

iStock
iStock

Maintenant que la terre entière se regroupe pour lutter contre le réchauffement accéléré du climat, posséder une maison qui correspond exactement à ses besoins est vu comme un geste écoresponsable.

Sauf que, pour beaucoup de ménages, la limitation de l’accès à la propriété leur interdit même d’acquérir une maison qui correspond à leurs besoins. Que faire? On reporte l’achat? Pas nécessairement. Continuer la lecture

Les intentions d’achat sont en baisse

Si 82% des Canadiens sont d’avis que l’achat d’une maison est un bon investissement, le pourcentage de Canadiens envisageant sérieusement un achat au cours des deux prochaines années est passé de 29% en 2016 à 25% en 2017.

La génération Y, dont les membres sont appelés les milléniaux (18 à 34 ans), n’a rien à voir avec cette baisse puisque le pourcentage ayant l’intention d’accéder à la propriété d’ici deux ans est de 39%.

Ces statistiques sont tirées de l’Enquête annuelle RBC sur les tendances du marché résidentiel, édition 2017.

iStock
iStock

Pourquoi, de façon générale, les intentions d’achat sont-elles en baisse? Continuer la lecture

iStock

Perspectives du marché Immobilier en 2017

Suite à la conférence Fenêtre sur le marché présentée par la Fédération des chambres immobilières du Québec, l’année 2017 sera une année de stabilité quant aux prix de vente, qui ne devraient pas croître de plus de 1 % au Québec. Les taux d’intérêts, quant à eux, seront maintenus. Cependant, il est à prévoir qu’une légère hausse de l’ordre de 0,25 à 0,5 % se manifestera vers la fin du 2e semestre de l’année. Cette hausse était prévisible depuis un certain moment.

iStock
iStock

La copropriété du côté de Montréal continuera à bien s’écouler en 2017. Cependant, dans la région de Québec, un repli continuera de s’effectuer. L’année 2016 a vu le délai de vente des copropriétés dans la Capitale Nationale s’étendre à  plus de 180 jours et son prix médian reculer de 4 %. Continuer la lecture