Archives pour l'étiquette RénoVert

iStock

Vivre dans un éco-quartier

Prendre le virage écologique en solo est un brin pénible. L’entourage nous démotive, les connaissances en infrastructures environnementales sont insuffisantes, la facture du virage se révèle plutôt lourde. Une solution existe : l’éco-quartier.

Prenons un cas concret. La géothermie est pleine de promesses, mais la réaliser chez soi est, pour la plupart des propriétaires, inaccessible et inabordable. Voilà pourquoi les projets en cours dans le marché résidentiel sont peu nombreux, même si les travaux de géothermie sont admissibles au programme de subvention RénoVert du gouvernement du Québec.

La géothermie consiste à transférer la chaleur du sous-sol vers l’intérieur de la maison pendant les saisons froides et la fraîcheur du sous-sol pendant les saisons chaudes. Faire les travaux collectivement? C’est déjà un début de solution. En 2016, des citoyens résidant dans l’arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, situé au coeur de Montréal et renfermant un éco-quartier très dynamique, ont reçu un soutien financier pour étudier la faisabilité d’un projet de géothermie, à très petite échelle, dans leurs ruelles destiné à chauffer les résidences. Continuer la lecture

Ça va coûter moins cher

iStock
iStock

Une aide financière accrue est offerte aux propriétaires à la suite de changements apportés aux programmes Rénoclimat et Chauffez vert. Vous voulez diminuer votre facture d’énergie? Vous tombez pile.

Si vous jonglez avec l’idée de remplacer portes, fenêtres et puits de lumière, le gouvernement vous offre 60 $ par ouverture brute. Une condition par contre : le produit doit être homologué ENERGY STAR, selon la zone climatique appropriée.

Une somme de 2 150 $ est disponible pour le remplacement de la thermopompe d’un système géothermique déjà en place. S’il s’agit d’installer un tout nouveau système ou de remplacer un système en entier, le soutien financier est de 5 365 $.

Autres nouveautés: Continuer la lecture

iStock

Le confort sans climatiseur

Les beaux jours arrivent. On va pouvoir ouvrir les fenêtres pour aérer de façon naturelle, la plus saine qui soit. Comme ce serait cool, durant les chaleurs d’été, de pouvoir rafraîchir l’intérieur sans un climatiseur, cet appareil énergivore, bruyant et non écologique! Est-ce faisable? Bien sûr. Continuer la lecture

Une maison écologique, c’est payant!

Peut-être que le tapage entourant le réchauffement climatique vous laisse froid. Tout comme la nocivité de certains matériaux sur la santé des occupants d’une maison. Vous êtes sceptique. Mais soyez certain d’une chose : une maison écologique, c’est payant. Voici les preuves.

Selon une étude de marché commandée par Écohabitation, plus de 60% des entrepreneurs interrogés affirment que le coût de la construction d’une maison écologique dépasse de 2% à 5% celui d’une maison conventionnelle. Par contre, plus de 60% des courtiers immobiliers interrogés soutiennent que la valeur ajoutée se situe entre 5% et 15%. On voit tout le potentiel de la revente que réserve une maison écologique. Le profit est intéressant.

iStock
iStock

D’ailleurs, les experts de la Société canadienne d’hypothèque et de logement se montrent formels: la maison écologique renferme une valeur ajoutée qui est loin d’être négligeable. La raison est simple : les normes écologiques sont les normes de l’avenir. En d’autres termes, ce n’est pas une mode, mais une obligation.

Même si la construction ou l’achat d’une maison durable, et même la rénovation écologique, impliquent des dépenses supérieures, dites-vous que l’aide financière pleut de partout.    Continuer la lecture

iStock

Toits blancs, toits frais

La climatisation est une alliée du réchauffement climatique puisqu’elle émet des gaz à effet de serre (GES). Pour diminuer son taux d’utilisation, il faut faire réverbérer les rayons du soleil, donc sa chaleur. Les toits noirs absorbent toute la chaleur solaire et la répercutent dans l’habitation. Les toits blancs, eux, la réfléchissent.
Montréal et d’autres villes en Amérique du Nord, engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique, font des pieds et des mains pour multiplier les toits blancs sur leurs territoires. Continuer la lecture