Archives pour l'étiquette remboursement

En combien de temps payer son hypothèque ?

« On devrait payer son hypothèque le plus rapidement possible pour économiser en intérêts », dit Louis-François Éthier, directeur de produits, solutions crédit hypothécaire à la Banque Nationale.

Dans les faits, rembourser un prêt de plus de 100 000 $ sur une courte période est difficilement réalisable, à moins que nos revenus soient élevés, les dépenses moindres, et la vie plutôt stable. Ne pas payer « assez » en étirant les versements est quant à elle une stratégie coûteuse: les paiements couvrent surtout les intérêts, et bien peu le capital, de sorte que le remboursement du solde de la somme octroyée peut prendre des décennies…

C’est pourquoi Louis-François Éthier y va d’une recommandation:

« Il faut surtout s’attarder au montant: combien puis-je me permettre de verser vers mon hypothèque en considérant mon budget et ma capacité de payer ? »

iStock
iStock

Quels poids l’hypothèque devrait-elle avoir au quotidien?

La plupart des institutions financières fixent à 30 % la proportion maximale qu’on devrait allouer mensuellement aux dépenses principales liées à la propriété, soient l’hypothèque, les taxes municipales et le chauffage. « C’est un ratio classique de l’industrie: l’amortissement brut à la dette, dit M. Éthier. Il faut toutefois aussi considérer ses dettes personnelles, comme le solde d’une carte de crédit, le prêt-auto, etc. Le rôle du conseiller hypothécaire est de nous orienter dans ce questionnement. »

Bien entendu, la période pendant laquelle on prévoit rembourser un prêt influence aussi directement le montant qu’on devra lui attribuer au quotidien. Continuer la lecture

iStock

Épargne, dette, croyances

Les conseillers financiers et les spécialistes du prêt hypothécaire voient défiler dans leurs bureaux tous les profils de la nature humaine: les ambitieux, les angoissés, les impulsifs et les autres. Ils sont à même de dégager, après un certain nombre d’années, des croyances qui sont parfois éloignées de la réalité, ce qui explique peut-être pourquoi certaines personnes n’arrivent pas à épargner pour s’acheter une propriété.

Récemment, après l’analyse des résultats d’un sondage, la TD Canada Trust divulguait ce qu’on peut qualifier de trois mythes reliés à l’épargne. Il s’agit de conseils qui, s’ils se révèlent toujours aussi judicieux malgré les années, doivent s’adapter aux réalités d’aujourd’hui.

Le sondage nous apprenait que les trois conseils qui reviennent le plus souvent de la part des parents face aux enfants sont : Continuer la lecture

Rembourser l’hypothèque ou cotiser au REER?

Il est bon d’établir un équilibre entre le remboursement du prêt hypothécaire et l’investissement dans le REER. Voici pourquoi.

Dans un monde idéal, rembourser entièrement son prêt hypothécaire avant de cotiser à un REER serait une approche avantageuse. Cela demanderait, bien sûr, une discipline de fer.

En effet, après le dernier remboursement de votre prêt hypothécaire, il faudrait mettre de côté le même montant par mois pour investir dans votre retraite. Pas évident!

Shutterstock (Desjardins)
Shutterstock (Desjardins)

Une autre stratégie consiste à cotiser de façon importante à son REER avant d’acheter une maison. Encore une fois, cela a des conséquences. Acheter une résidence, c’est une décision qui dépasse l’aspect financier; c’est un choix de vie que vous ne voulez peut-être pas trop retarder. Cela dit, le REER auquel on a contribué tôt peut permettre d’être propriétaire plus rapidement avec l’aide du Régime d’accession à la propriété (RAP).

C’est pourquoi, la plupart du temps, il est bon d’établir un équilibre entre le remboursement du prêt hypothécaire et l’investissement dans le REER. Et ce, même si les taux de rendement sur les REER sont plus bas que les taux de l’emprunt hypothécaire. Continuer la lecture

Hypothèque: le choc s’en vient

Tous les signes sont là, commencent à murmurer les analystes. Les taux d’intérêt vont grimper en 2016. Que faire avec l’hypothèque?

iStockphoto
iStockphoto.com

Ou bien vous attendez qu’ils bougent avant de bouger, ou bien vous bougez immédiatement pour limiter les dégâts financiers. Surtout si votre budget est plutôt serré.

La solution la plus efficace reste le remboursement accéléré de votre hypothèque. Il y a plusieurs façons d’y parvenir. L’Agence de consommation en matière financière du Canada les énumère et nous nous en sommes inspirés. Continuer la lecture

Hypothèques : réduisez vos frais d’intérêts

iStockphoto
iStockphoto

Garder le contrôle sur ses dettes est un exercice qui demande beaucoup de discipline et de détermination. Certaines décisions que vous prendrez lors de l’achat d’une maison peuvent toutefois vous permettre de réduire de façon substantielle vos frais d’intérêts!

Voici quelques-uns des facteurs qui peuvent avoir un impact important sur l’argent qui reste dans votre portefeuille.

  1. Effectuez un versement initial le plus élevé possible

Cette mise de fonds réduira le montant de votre emprunt et la durée de vos paiements. Pour vous aider à augmenter votre versement initial, vous pouvez utiliser le Régime d’accession à la propriété (RAP). Afin d’éviter de débourser inutilement des frais d’intérêts, il peut s’avérer judicieux d’envisager l’achat d’une maison plus modeste qu’il vous serait possible de payer sur une période de 17 ans. Continuer la lecture