Archives pour l'étiquette pose

iStock

La pose des moulures

Votre budget ne vous permet pas de renouveler votre décoration. Avez-vous songé aux moulures? Peu coûteuses, faciles à installer, elles peuvent changer le look d’une pièce du tout au tout. Voici quelques trucs.

  • Il existe toute une variété de moulures décoratives, sans compter les essences de bois. Prenez le temps de bien vous informer auprès des marchands, sur Internet ou à la bibliothèque du coin.
  • Pour l’installation d’une plinthe au plancher, prenez le temps de repérer tous les montants derrière le mur et marquez-les à votre façon. C’est là qu’aura lieu le clouage de la plinthe et que les moulures se colleront les unes contre les autres.
  • Vous devez enlever une ancienne moulure? Avec un instrument plat, écartez la moulure du mur en glissant l’instrument entre le montant et la plinthe.
  • Repérez les endroits où le plancher est inégal avant la pose des moulures pour éviter de mauvaises surprises en cours de route.

Continuer la lecture

iStock

Poser de la céramique

Comme la plupart des travaux de réno, la pose de la céramique est accessible à tout bricoleur qui sait se montrer patient et minutieux. Au moindre doute par contre, il faut la confier à un professionnel. Refaire un plancher de céramique, ou même la portion d’un mur, c’est très désagréable. Voici quelques balises si vous vous êtes décidé à faire le travail vous-même.

  • Poser de la céramique au sol n’est pas aussi simple que de couler un plancher de béton ou de fixer une moquette. Surtout si le choix des carreaux exige différentes coupes.
  • L’éventail des outils et des instruments requis est impressionnant. Vous aurez besoin de les louer ou de les emprunter.
  • Souvenez-vous que, en général, la céramique destinée au revêtement mural est différente de celle destinée au sol, car elle est plus fragile. Par contre, il existe un modèle de céramique qui s’applique sans problème au sol, au mur et même au plan de travail dans la cuisine. Enfin, il existe un modèle réservé exclusivement au plancher, soit la plus solide de toutes les céramiques.  Continuer la lecture

Le lambris, ce n’est pas sorcier

Lambris Chambre ISTOCKPHOTO renovation
iStockphoto LP

L’installation de cimaises, de plinthes larges, de quarts-de-rond et de lambris donne une allure champêtre qui s’harmonise très bien avec l’intérieur d’une vieille maison. Et, contrairement à ce que prétend la croyance populaire, le travail se fait assez aisément.

Plusieurs points doivent par contre être pris en considération afin d’augmenter la qualité de l’installation et améliorer l’aspect final du lambris. Ce faisant, on s’assure que le nouveau décor traversera bien le temps. Cela s’appelle joindre l’utile à l’agréable.

Le lambris étant un matériau vivant, il est primordial de tenir compte du taux d’humidité de la pièce. Le bois prendra de l’expansion ou se rétractera au fil des saisons. Il faut donc doter le lambris récemment acheté d’un taux d’humidité semblable à celui de la pièce qui l’accueillera. Pour y parvenir, on laisse les emballages de lambris traîner dans la pièce pendant quelques jours avant d’entreprendre les travaux.

Assurez-vous de bénéficier d’un fond de clouage adéquat. Si le mur est nouveau, l’installation de fourrures de bois perpendiculaires au lambris s’avère idéale, selon l’orientation désirée évidemment. Si le mur a déjà bénéficié d’un recouvrement, l’utilisation de point de colle est recommandée si l’on veut s’assurer que la pose soit solide. Continuer la lecture