Archives pour l'étiquette photos

iStock

La révolution du béton

Vous êtes réfractaire au béton? C’est gris, dites-vous, froid, moche, uniforme, vieux jeu. Même le mot «béton» vous repousse. Mais il y a belle lurette que le béton n’a plus les deux pieds dans le ciment! La preuve: il existe un béton qui génère de la lumière en raison des fibres optiques lumineuses qu’il renferme. On continue?

Il y a le béton translucide qui laisse passer la lumière naturelle, le béton autonettoyant et dépolluant, le béton qui scintille, le béton qui reproduit des photos, le béton qui change de couleur. Tout ça risque d’envahir le marché sous peu.

Le bon vieux béton traditionnel est facile d’entretien, résistant, imperméable, massif. À l’origine réservé aux bâtiments industriels et à l’architecture, le béton s’est taillé une place au soleil parmi les matériaux décoratifs au fil des années.

iStock
iStock

Le béton n’est pas un matériau noble, mais il met en valeur les matières naturelles comme le bois, la pierre et l’ardoise. Comme revêtement au sol, il se range sans gêne aux côtés d’un de ces matériaux pour assurer une variété au niveau des planchers. On l’a même vu s’associer avec des carreaux en terre cuite. Continuer la lecture

L’art de décorer avec des livres

Il y a la bibliothèque en tant que pièce en soi. Il y a la bibliothèque en tant que meuble pratique ou de prestige. Et il y a les livres qui sont davantage qu’un simple accessoire décoratif. Organisés avec goût, ils peuvent étonner plus d’un visiteur, peu importe la pièce.

iStockphoto
iStockphoto

Les livres s’adaptent à tous les styles, du rustique au contemporain en passant par le lounge. Ils peuvent aussi générer la vertu décorative recherchée: élégance classique, chaleur et intimité, déco ludique, désordre et anarchie. Le rôle du livre dans la décoration est sous-estimé.

Les livres s’accordent avec tous les matériaux: verre, bois, bambou, vinyle, marbre. Mobiles, ils peuvent se déposer n’importe où en permanence: au bout d’une table, sur un fauteuil, sur un manteau de cheminée, sur une table de chevet, près de la baignoire et même sur le sol si on les dispose en colonne. Continuer la lecture

Londres pour les maniaques de déco et de design

Doco Wikipedia Commons
Doco Wikipedia Commons

Si vous êtes un mordu de design et de décoration et que votre cœur réclame un voyage en Europe,  pourquoi ne pas faire un saut à Londres? Encore mieux: offrez-vous une folie en allant passer une longue fin de semaine à Londres juste pour le plaisir de faire des emplettes. Si votre budget vous le permet, bien sûr. C’est le fantasme de beaucoup de passionnés de design et de déco, j’en suis convaincu. New York, Paris, Londres, Berlin…

La journaliste Saska Graville a pondu un bouquin truffé d’adresses, de photos, de clins d’œil. Un total de 200 adresses dont les guides de tourisme ne parlent jamais, précise l’éditeur. Le bouquin navigue entre les magasins, les boutiques spécialisées, les restos, les marchés publics et les pubs. Et à travers tout ce dédale d’adresses émergent des lieux qui se consacrent au design et à la décoration.

Mme Graville vous guide à travers les quartiers de Londres. Certains sont bien connus: Marylebone, Bloomsbury, Soho, Chelsea. D’autres par contre auraient échappé à votre radar: Shoreditch, Islington  et bien d’autres. Dans chaque quartier surgissent des boutiques qui, toujours selon l’éditeur, ne sont pas couverts par les guides de tourisme conventionnels.

Des habitants de Londres  -souvent des pros de déco et de design-  dévoilent leurs adresses préférées et décrivent leurs itinéraires à travers Londres lorsqu’ils sentent le besoin de décompresser. Ces randonnées d’une journée renferment parfois des boutiques de déco et de design. Continuer la lecture

Mort aux décorateurs de restos!

iStockphoto
iStockphoto

Nous sommes tous entrés dans un resto un jour en chuchotant à l’oreille de l’autre: «As-tu vu la décoration? Plus kitsch que ça tu meurs!»

Dans un passé pas si lointain, les propriétaires de restos dont la spécialité est le poisson se plaisaient à peindre sur les murs des barques flânant sur le rivage, des filets de pêche ou des pipes de pêcheurs.  Bien sûr, il en existe toujours. Ce n’est pas toujours mauvais comme déco. Mais presque.

Du côté de la restauration grecque, on frise l’écoeurantite aigue avec l’Acropole, les volets bleus et les maisons blanches. Continuer la lecture