Archives pour l'étiquette mérule pleureuse

Elle brûle le champignon à la torche

Via Capitale vous a parlé en long et en large de la mérule pleureuse, ce champignon qui fait le cauchemar de plusieurs propriétaires au Québec depuis six ans.

Jeune mérule, photo de Verber 31 sur Wikipedia CC
Jeune mérule, photo de Verber 31 sur Wikipedia CC

Un journal de la région de Trois-Rivières, L’Hebdo Journal, annonçait à son lectorat la semaine dernière la mise sur pied par Québec d’un comité interministériel pour en apprendre davantage sur la mérule pleureuse, histoire de mieux aider les propriétaires qui en sont victimes. Via Capitale vous avait annoncé la formation de ce comité il y a six semaines, soit le 12 juillet dernier.

Ce qui est intéressant dans l’article de la journaliste Myriam Lortie, intitulé Lueur d’espoir pour le cancer du bâtiment, ce sont les témoignages de deux propriétaires qui nous racontent leurs cauchemars avec la mérule pleureuse qui ronge littéralement leurs propriétés. Ce à quoi s’ajoute une photo fournie par l’une des propriétaires. On apprend aussi que la mérule pleureuse, qui vient à peine de faire son entrée au Québec, est très répandu en Europe. Continuer la lecture

Faites de l’air!

iStock
iStock

Il existe un geste d’une simplicité enfantine si vous voulez vivre dans un environnement sain et, par ricochet, préserver votre santé et celle de vos enfants.

Il tient en un seul mot : aérer.

Les températures froides sont derrière nous. Un conseil : ouvrez vos fenêtres immédiatement. À leur pleine grandeur si possible, Donnez de l’air à votre maison, surtout si vous avez maintenu la température intérieure au-dessus de 21 degrés, seuil recommandé par les instances de la santé.

N’oubliez pas que…

…la plupart de nos maisons regorgent de polluants. Certaines études ont même démontré que, parfois, l’intérieur des résidences est plus pollué que l’extérieur. Continuer la lecture

Maisons rongées par un champignon (suite)

Jeune mérule, photo de Verber 31 sur Wikipedia CC
Jeune mérule, photo de Verber 31 sur Wikipedia CC

Après l’histoire de la propriétaire de Maskinongé en 2011, qui a perdu son combat contre la mérule pleureuse, d’autres familles au Québec sont aux prises avec le champignon toxique.

Certains observateurs annoncent même que la mérule pleureuse sera la catastrophe du secteur immobilier au cours de la prochaine décennie.

Wikipedia nous décrit le monstre: «La mérule se manifeste par l’apparition d’une substance semblable à de l’ouate épaisse et blanche ou à une toile d’araignée qui vire ensuite au gris.» Quels sont les dégâts? Continuer la lecture

Maisons rongées par un champignon

photo de Verber 31 sur Wikipedia CC
photo d’une jeune Mérule par Verber 31 sur Wikipedia CC

La maison de 155 ans avait été démolie en une heure seulement, à coups de pelle hydraulique, à Maskinongé. C’était la seule option valable. On avait songé à l’incendier pour éviter que les spores du champignon ne soient disséminées par le vent et ne s’attaquent à d’autres maisons, mais le ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) de l’époque avait refusé. La maison était considérée comme un vulgaire déchet et il est interdit de brûler des déchets à ciel ouvert.

La rumeur veut que la propriétaire ait eu juste le temps de s’enfuir avec son alliance et son sac à main. Pour le reste, il était trop tard, semble-t-il.

Pourquoi avoir voulu faire disparaître cette maison à tout prix de la surface terrestre? Parce qu’elle était contaminée par la mérule pleureuse, un champignon dévastateur au visage terrifiant. Continuer la lecture

Fin du cauchemar?

Vous vous rappelez peut-être du billet où l’on parlait de cette maison rongée par les mérules pleureuses à Maskinongé. Elle a été démolie, en l’espace d’une heure seulement, à coups de pelle hydraulique le 14 juillet dernier, jour de la Bastille. Les propriétaires ont finalement accepté de suivre les recommandations du ministère du Développement Durable, de l’Environnement et des Parcs (MDDEP) qui refusait de faire brûler la fameuse maison. Elle était considérée comme un « déchet ». Et il est interdit de brûler des déchets à ciel ouvert. Continuer la lecture