Archives pour l'étiquette ménages

iStock

Propriété: baisse chez les jeunes

Selon une étude du BAC publiée récemment, les jeunes Québécois achètent de moins en moins de voitures. Ce sont les boomers, et ceux qui les ont précédés, qui permettent aux manufacturiers d’autos de multiplier les records de ventes mois après mois. Une situation similaire semble se dessiner dans le marché immobilier.

Une étude de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ), portant sur le retard du Québec en matière de taux de propriété par rapport au reste du pays, pointe dans la même direction. Continuer la lecture

iStock

Pression sur les taux d’intérêt

Plus le temps passe, plus les nouvelles économiques laissent présager que la hausse des taux d’intérêt n’est pas temporaire. Au contraire, elle semble vouloir prendre son élan.

L’économie canadienne tourne tellement bien que certains experts s’attendent à ce qu’elle le fasse au-delà de ses capacités quelque part en 2018. Or, nous entrons dans le dernier trimestre de 2017. Habituellement, quand l’économie roule à fond, les taux d’intérêt tendent à remonter afin d’empêcher l’inflation de monter en flèche. Actuellement, la croissance économique canadienne est qualifiée… Continuer la lecture

iStock

Pour courtiers affamés

Le journaliste Marc-André Sabourin brosse un portrait complet du marché de l’immobilier au Québec dans la revue Actualité, édition avril. Toutes les régions de la province sont passées à la loupe et l’avenir du marché passe au crible de l’analyse.

Titre de l’article: Beau temps pour acheter!

Si vous préférez la version papier, dépêchez-vous de mettre la main sur le magazine avant que l’édition ne disparaisse.

Dès le départ, la courtière de Via Capitale à Matane, Joanne Gagné, donne le ton à l’article. Elle raconte avec un brin d’humour la ruée des boomers vers les propriétés le long du fleuve dans la région du Bas St-Laurent, de la fin des années 1990 jusqu’au milieu des années 2000. Aujourd’hui, c’est la ruée à l’envers. Ces boomers se hâtent de vendre leurs propriétés pour retourner dans les grands centres urbains. Vous aurez deviné pourquoi : Continuer la lecture

iStockphoto

De l’argent pour les 50 ans et plus

La Société d’habitation du Québec (SHQ) annonçait récemment que l’âge d’admissibilité pour avoir droit au soutien financier du programme Allocation-logement était désormais de 50 ans et plus, pour les personnes seules et les couples admissibles au programme. Cela pourrait aider l’un de vos locataires.

Voici les grandes lignes rapportées intégralement: Continuer la lecture