Archives pour l'étiquette marché locatif

iStockphoto

Diminution de 18% des mises en chantier

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) était à dresser ses prévisions en termes de mise en chantier pour 2017. Elle tablait alors sur une diminution de 2%. Au même moment, le ministre des Finances Bill Morneau annonçait un resserrement des prêts hypothécaires. L’APCHQ s’est empressée de rayer le taux de 2% pour le remplacer par un taux de 18%.

Une telle différence entre les deux taux montre tout le pessimisme qui habite les experts de l’APCHQ pour l’année 2017.

« Ces données pour l’année 2017 nous préoccupent grandement. La diminution importante des mises en chantier est la conséquence directe des mesures annoncées récemment par le gouvernement fédéral », souligne Georges Lambert, économiste principal à l’APCHQ.

Si ces données se révèlent parfaitement exactes, cela signifie qu’un grand nombre de locataires auront fait une croix sur leurs espoirs de devenir propriétaires en 2017. Ce n’est pas l’an prochain que la province de Québec perdra son titre de championne au pays pour le nombre de locataires sur son territoire.

« Le taux de propriété des ménages québécois est seulement de 61 %, poursuit M. Lambert, nous sommes la seule province en dessous de 70 % du taux de propriété. Le resserrement hypothécaire risque de nuire à 74 000 ménages qui sont actuellement aptes à devenir propriétaires. Nous doutons donc très fortement que l’accès à la propriété puisse s’améliorer avec cette mesure.»

Autres données du rapport de l’APCHQ pour 2017, rapportées textuellement: Continuer la lecture

iStock

La copropriété toujours abordable

De façon globale, dans la grande région de Montréal, le nombre de mises en chantier va diminuer pour l’année en cours, passant de 18 700 l’an dernier à un nombre se situant entre 16 000 et 18 000. En 2017, il oscillera entre 15 200 et 18 200. Et le marché de la copropriété est toujours favorable aux acheteurs.

C’est ce qui ressort du rapport Perspectives du marché de l’habitation du deuxième trimestre de 2016 publié par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL). Continuer la lecture

Copropriétés à MTL: un marché d’acheteurs

Il faudra encore quelques années avant que le marché de la copropriété tourne en faveur des vendeurs à Montréal, le temps que les unités existantes s’écoulent. Ce sera du moins le cas en 2015 et en 2016.

iStockphoto LP
iStockphoto LP

David L’Heureux, analyste principal de marché à la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) qui dévoilait ce matin les perspectives du marché de l’habitation dans la région de Montréal. «Le nombre de copropriétés inoccupées continuera d’augmenter et dépassera vraisemblablement le sommet atteint en 2006 (3 200), indique M. L’Heureux. Parmi les 2 600 copropriétés inoccupées en ce moment, plus de 500 ont été achevées il y a plus d’un an.»

Francis Cortellino, aussi analyste principal: «La demande de copropriétés neuves des dernières années n’a pas été gonflée par les spéculateurs, étant donné que très peu de copropriétés neuves sont revendues rapidement. De plus, dans les immeubles en copropriété récents du centre-ville de Montréal, la proportion d’investisseurs, locaux ou étrangers, n’est pas plus grande que dans les autres immeubles.»

Et M. L’Heureux de compléter: Continuer la lecture

iStockphoto

Baisse des mises en chantier à Québec

«Très bientôt, le vieillissement démographique aura d’importants impacts sur l’offre et la demande d’habitations visant les ménages de 75 ans et plus, groupe d’âge dont la population est sur le point d’augmenter plus rapidement ». C’est ce qu’a déclaré Kevin Hughes, économiste principal à la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) pour le Québec, devant un parterre de 500 décideurs du secteur immobilier, rassemblés lors de la divulgation du rapport annuel Perspectives du marché de l’habitation, à Québec.

Par la suite, M. Hugues s’est attardé sur le marché de la région de Québec. En gros, un léger bond dans l’emploi d’ici 2016 va stimuler la demande. La migration conservera un rythme qui soutiendra le marché locatif. Continuer la lecture

Loyer : Montréal 742 $, Vancouver 1274 $

iStockphoto LP
iStockphoto LP

Le loyer moyen le plus élevé au Canada en ce qui a trait aux appartements de deux chambres, immeubles neufs et existants confondus, se trouve à Vancouver : 1274 $. Suivent Calgary à 1267 $ et Toronto à 1241 $.

Les trois loyers moyens les plus bas se trouvent au Québec: Saguenay 562 $, Trois-Rivières 571 $ et Sherbrooke 594 $.  Ailleurs dans la province : Québec 766 $, Montréal 742 $ et Ottawa-Gatineau 740 $. Continuer la lecture