Archives pour l'étiquette loyer

Un avocat à votre service

Vous avez des enfants qui deviendront bientôt locataires pour la première fois? Vous êtes un propriétaire qui, les enfants partis, a décidé de vendre la maison et d’aller vivre en appartement pour diminuer le fardeau des responsabilités?

iStockphoto
iStockphoto

Peu importe la raison de votre condition de locataire, le Barreau du Québec met à votre disposition un avocat qui répondra à toutes vos questions reliées à la signature d’un bail. Détail non négligeable : c’est gratuit. Et les propriétaires des immeubles locatifs peuvent aussi recourir à ce service.

Le numéro à retenir: 1-844-227-3790

Voici un aperçu des questions auxquelles l’avocat peut répondre: Continuer la lecture

iStock

Cession de bail et sous-location

Comme des milliers d’autres au Québec, vous êtes locataire et vous êtes sur le point d’acheter votre première propriété. Pas évident quand on a apposé sa signature au bas d’un bail. Il y a toujours une zone grise quand vient le moment de déclarer au locateur qu’on deviendra très bientôt propriétaire. Et qu’on doit quitter rapidement, malgré un bail en cours.

S’il y a entente entre vous et le locateur et que celui-ci se montre flexible et compréhensif, et surtout digne de confiance, le chemin est libre.

Pour les autres, la Régie du logement du Québec rappelle que, en ce qui a trait à la cession de bail ou à la sous-location d’un logement, il ne suffit pas dans bien des cas d’un simple avis de trois mois pour détaler, sauf pour certaines situations. Et même là, il y a des restrictions. Laissons la Régie s’expliquer: Continuer la lecture

Huit raisons de déménager

On s’en doute un peu, mais lesquelles reviennent le plus souvent?

Selon un sondage de la Corporation des propriétaires immobiliers du Québec (CORPIQ):

  • 22% déménagent parce que l’espace de leur logement est devenu trop petit
  • 22% parce que leur logement s’est détérioré
  • 18 % pour acheter une propriété
  • 9% parce que le lieu de travail ou d’études a changé
  • 6% à cause du coût du logement
  • 4% à cause des voisins
  • 3% pour avoir un logement plus petit
  • 3% pour un changement de statut familial ou au sein du couple

La CORPIQ note que les locataires déménagent de moins en moins. Près de la moitié (45 %) des répondants habitent le même logement depuis dix ans ou plus, contre 40 % en 2011.

iStockphoto
iStockphoto

La CORPIQ tente une explication: Continuer la lecture

Proprios et locataires réagissent

 Bail 2011-06 immobilierMême si la SCHL annonçait une hausse de 0,6% du taux d’inoccupation moyen des immeubles offrant trois logements et plus dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus au Québec (lire billet Les logements vides se multiplient), le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ) évoque une augmentation de 44% du prix du loyer depuis 2000 pour justifier sa réaction plutôt tiède.

«En l’absence d’un contrôle obligatoire et universel des loyers, un plus haut taux d’inoccupation est loin de garantir l’accessibilité à un logement bon marché. Les hausses abusives prennent à la gorge les ménages locataires, qui mettent en péril leurs besoins de base pour payer leur loyer», souligne Maude Bégin Gaudette, porte-parole du RCLALQ.

La hausse du nombre de condos mis en location ne trouve pas grâce aux yeux du RCLALQ. Continuer la lecture

iStockphoto

Les logements vides se multiplient

Le taux d’inoccupation moyen des immeubles offrant trois logements et plus s’établissait à 3,5 % en avril dernier dans les centres urbains de 10 000 habitants et plus au Québec. Cela représente une hausse de 0,6% comparé au printemps 2014.

Ces statistiques sont tirées de la dernière enquête sur les immeubles locatifs dans le secteur privé, menée par la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL).

Kevin Hughes, économiste régional à la SCHL pour le Québec, nous explique: Continuer la lecture