Archives pour l'étiquette laque

Traiter le bois au naturel

Le bois naturel, c’est écolo, mais il faut le traiter si nous voulons le garder beau longtemps, surtout si les boiseries doivent affronter les rigueurs du climat à l’extérieur. À l’intérieur, un parquet à nu peut se révéler dangereux pour des raisons évidentes.

Vous avez toujours l’option d’acheter un parquet préfini, ce qui vous épargne les désagréments de la finition: travail manuel, odeur du produit utilisé, longue attente avant de poser le pied sur la surface.

Si vous décidez de traiter le bois vous-même, de préférence, évitez les produits synthétiques au profit des produits naturels, comme du vernis sans solvant par exemple. Ne jouez surtout pas avec votre santé. Un produit toxique peut dégager des vapeurs nocives pendant plusieurs mois même si votre nez ne les décèle pas.

iStock
iStock

Il existe quatre grands types de produits de finition concernant le bois : le vernis, la laque, l’huile et la cire.

Le vernis reste à la surface du bois. Son rôle est donc strictement protecteur. Parfait pour les meubles, applicable pour les parquets. Par contre, une fois qu’il faudra le renouveler, armez-vous de patience car il vous faudra poncer toute la surface. Continuer la lecture

iStockphoto

C’est quoi ça?

Vous est-il déjà arrivé d’entrer dans une pièce et de tomber sur un objet inattendu en ce sens qu’il détone sur l’ensemble de la décoration? Pourtant, l’objet est censé jouer un rôle décoratif. Du moins c’est ce qu’on déduit par son emplacement et son orientation. Le propriétaire veut qu’on le voie et, effectivement, on le voit. Et on se demande: «C’est quoi ça?»

iStockphoto
iStockphoto

L’homme d’affaires brésilien Eike Batista, autrefois milliardaire, avait placé dans le salon de sa grande maison à Rio de Janeiro une Lamborghini Aventador. Si vous n’êtes pas amateur de voiture, le nom ne vous dit rien. Sachez par contre que l’auto compte parmi les plus prestigieuses du monde.

Le modèle de M. Batista, une sportive de couleur blanche année 2012, valait 1,3 million de dollars à l’achat. L’homme d’affaires a dû la vendre l’an dernier à la suite d’un cuisant revers de fortune.     Continuer la lecture