Archives pour l'étiquette Jean Drapeau

Les 50 ans de la Place des arts (suite)

(Ce billet est la suite du billet Les 50 ans de la Place des arts)

Place_des_Arts_Entree_WIKIPEDIA JEANGAGNON immobilier
photo de Jean Gagnon, Wikipedia

Évidemment, d’autres facteurs ont sûrement influencé la prise de décision à l’époque quant au choix du site actuel.

Reste que la stratégie du maire Drapeau a fait du chemin depuis. La Place des arts se trouve aujourd’hui au cœur du Quartier des spectacles et l’environnement de l’édifice a changé du tout au tout.

En construisant la Place des arts, le maire Drapeau se faisait plaisir puisqu’il était lui-même un consommateur de grande culture, comme l’opéra par exemple.

N’empêche: inaugurée en septembre 1963, la Place des arts s’est fait un devoir de ne pas trop s’éloigner de monsieur et de madame tout l’monde en prenant soin de dresser des programmes de divertissement pour toutes et tous, autant l’élite que les gens de la classe moyenne.

Revenons au livre qui retrace l’histoire de la Place des arts. Continuer la lecture

Les 50 ans de la Place des arts

La première fois que j’ai mis les pieds à la Place des arts, j’étais drôlement fier. Né dans le fin fond d’un rang de campagne en Mauricie, j’avais hâte de franchir les portes de cet immeuble de prestige qui m’apparaissait à l’autre bout du monde. L’autre bout du monde étant Montréal.

Place des Arts de Jean Gagnon, Wikipedia
Place des Arts de Jean Gagnon, Wikipedia

Quand je suis entré dans l’édifice, c’est comme si une tonne de culture me tombait dessus. Quand je suis sorti, j’avais l’impression que je n’étais plus le même tout à coup. J’avais de la culture tout à coup. Ma vie avait franchi une autre étape tout à coup.

J’étais jeune, donc naïf.

Je me souviens très bien: j’avais vu une pièce de théâtre de la compagnie Jean-Duceppe. Les jours suivants, j’étais fier de dire à mon entourage que j’avais vu une pièce de théâtre. Pas n’importe où, mais à la Place des arts.

Seule déception: je trouvais l’environnement de l’édifice plutôt étrange. À mon grand étonnement, l’immeuble surgissait de nulle part, au milieu d’un quartier populaire. À proximité il y avait des HLM, des drogués, des sans-abri, des prostituées. Cela date d’une trentaine d’années quand même!

Pourquoi avoir choisi cet emplacement pour édifier le temple des arts? Continuer la lecture