Archives pour l'étiquette industriel

iStock

Pensons éclairage

Octobre apporte les premières ombres de l’automne. Suivra l’obscurité de l’hiver. Déprimant! Peut-être. Mais il y a toujours moyen d’inonder son chez soi de lumière. Et c’est tellement décoratif!

iStock
iStock

Il y a deux bonnes raisons de recourir à la lumière naturelle pour éclairer son chez soi. Primo, elle ne coûte rien. C’est déjà beaucoup. Secundo, elle est supérieure à la lumière artificielle pour la préservation des yeux. Mais pour obtenir plus de lumière naturelle, il faut recourir à un bricoleur ou à un professionnel de la rénovation pour ajouter des ouvertures, comme les fenêtres et les puits de lumière.

Cela étant dit, l’éclairage artificiel a son charme. Et son potentiel en décoration est sans limite. Il va jusqu’au design le plus créatif. Continuer la lecture

iStock

Séduire avec un décor minimaliste

Le minimalisme, c’est l’opération épuration. Les accessoires décoratifs sont jetés au panier. On ne conserve que l’essentiel. Tout est dépouillé: couleurs, matériaux, ameublement. Et cela donne un look d’une grande profondeur. Et, il faut le dire, rafraîchissant.

Le minimalisme constitue le cœur du style contemporain, mais il s’exprime aussi à travers d’autres styles, comme le rustique, le lounge, l’industriel (le loft entre autres) ou le design Shaker, peut-être le plus dépouillé de tous les styles.

La sobriété du minimalisme réside davantage dans la forme et le nombre d’unités que dans le style. Parfois, une pièce est si dépouillée qu’une seule expression nous vient à l’esprit pour la décrire: la pièce est nue.

Le monochrome est l’un des secrets du minimalisme. Les couleurs sont neutres la plupart du temps. Le plus souvent, tout est blanc, du sol au plafond en passant par les meubles. Sinon, ce sera deux couleurs, rarement trois. Il s’agira souvent d’une même couleur déclinée en plusieurs tons. Aperçu quelque part : un sol de béton peint en turquoise et le sofa de la même couleur. Continuer la lecture

iStock

Riche et souple comme la brique

La brique est aussi utile qu’esthétique. Elle s’utilise partout: revêtement extérieur, décoration intérieure et aménagement de la cour arrière, qu’elle soit un espace récréatif ou un jardin. Et ce matériau est tellement riche en couleurs et en effets visuels!

Il y a la brique brute, servant surtout au revêtement extérieur, mais il y a aussi les briques décoratives pour l’intérieur. La palette de couleurs et de nuances est étonnante. Sans compter les différentes formes disponibles, car la brique est un matériau qui se taille.

On peut peindre la brique. La particularité, c’est la texture. Un mur de briques peint en blanc ne se compare pas à un mur blanc et lisse. Le blanc est déjà moins blanc, mais il est plus animé à cause de son relief. Un mur de briques peint en noir n’a rien à voir avec un mur noir et lisse. Il est déjà moins noir, mais plus animé. Et le jeu visuel se répète pour chacune des couleurs disponibles.

iStock
iStock

Un bémol par contre. Si vous peignez un mur de briques, vous réduirez sa durée de vie car vous empêchez la brique et le mortier de respirer. Vous devrez l’examiner sur une base régulière et apporter les correctifs nécessaires si vous voulez éviter de tout refaire. Sinon, il y a la solution des experts d’Écohabitation.

La brique n’a pas besoin d’être parfaitement léchée. Une brique aux bords irréguliers et un mortier qui déborde procurent un effet visuel différent. Vous pouvez aussi patiner la brique pour la rendre imparfaite. Certains se plaisent à barioler un mur de briques pour faire éclater un look trop parfait. Continuer la lecture

iStock

Le rouge apprivoisé

On le trouve turbulent, encombrant, excentrique. Pourtant, il y a moyen d’utiliser le rouge, couleur par excellence de l’amour et du bonheur de vivre, sans pour autant verser dans l’explosif. Regardons ça d’un peu plus près.

Il existe des pièces entièrement rouges, du plafond au plancher, ameublement inclus. Nous les avons vues. C’est, comment dire, festif et flamboyant. Mais supportable quand même. Pourquoi? Différents tons de rouge, plus doux et plus sobres, comme le rouge brique et le rouge cerise, venaient adoucir le rouge pompier qui constituait le cœur des pièces.

iStock
iStock

Le rouge est d’une élégance tapageuse, mais il sait faire preuve de retenue s’il est utilisé avec brio. Un seul pan de mur rouge, ou même la moitié, ajoute une bonne dose de joie de vivre dans une pièce sans tomber dans l’excès. Le rouge est si riche et si gai. Pourquoi s’en priver?

Une seule touche de rouge met de l’ambiance dans une pièce: le fond d’une bibliothèque non vitrée, le fond d’un vaisselier, l’îlot ou le dosseret sous les armoires dans la cuisine, les marches de l’escalier, les rideaux aux fenêtres ou le rideau du lit, les tapis aux murs et au plancher.

Le rouge permet d’attirer l’attention sur un objet que nous sommes fiers de posséder: un coussin rouge vif sur un sofa ou un fauteuil de prestige, un socle rouge sous un bibelot de grande valeur, un tissu rouge débordant d’un magnifique panier en osier. Continuer la lecture

Les paradis du loft

Souvent créé dans un bâtiment industriel désaffecté, le loft offre un immense espace ouvert à décorer, une seule pièce dont la dimension tourne autour de 500 mètres carrés, avec une hauteur sous plafond jusqu’à trois mètres et plus.

Peu de portes, peu de murs, souvent pas du tout. Une vague de lumière naturelle venant des longues fenêtres verticales le long du mur inonde l’espace central. À ces fenêtres s’ajoutent parfois une façade entièrement vitrée, des puits de lumière ou des fenêtres sur le toit.

iStockphoto
iStockphoto

Partout des colonnes et des poutres de bois ou d’acier, des surfaces de béton, de briques et de métal. Et abandonnés sur les lieux des vestiges qui rappellent le passé du bâtiment : poulies, caisses de bois, plateforme, lavabo géant, rails, conduits de climatisation, table en acier, cheminée surdimensionnée.

Que fait-on dans ce décor peu raffiné? On aménage son petit chez soi pour y vivre.

Les travaux de nettoyage terminés, on passe à l’action. Le plus souvent, les propriétaires conservent les traces de l’ancienne vocation du bâtiment à des fins décoratives. C’est le propre du loft. C’est ce qui le distingue du penthouse.

Si des cloisons sont requises pour une certaine intimité, elles doivent se faire le plus discrètes possible pour ne pas briser la continuité de l’espace et la vague de lumière. Voilà pourquoi les murs entiers se font rares. Ou bien les aires sont regroupées par deux, exemple le salon avec la salle à manger, ou bien on voit apparaître murets, écrans mobiles, panneaux opaques ou translucides.  

Le loft est le paradis de la couleur. Les propriétaires y ont souvent recours pour diviser l’espace par blocs: une couleur dominante par aire, ou bien une couleur dominante au rez-de-chaussée et une deuxième à l’étage, une mezzanine la plupart du temps. Continuer la lecture