Archives pour l'étiquette impôt

iStock

Déménagement : les dépenses déductibles d’impôt

DESJARDINS VOUS CONSEILLE

Nouveaux défis à l’horizon? Si vous déménagez pour occuper un nouvel emploi, exploiter une entreprise ou étudier au niveau postsecondaire, vous pourrez déduire certaines dépenses de votre revenu.

L’Agence du revenu du Canada et Revenu Québec appliquent les mêmes règles.

Votre nouvelle résidence doit vous rapprocher d’au moins 40 km de votre lieu de travail ou d’études pour que les déductions soient admissibles.

Les frais déductibles

  • Embauche de déménageurs.
  • Location de camion ou de remorque.
  • Entreposage de vos biens.
  • Frais pour vous loger ou vous nourrir et pour nourrir votre famille pendant le trajet vers votre nouveau lieu de résidence.
  • Frais liés à la vente de votre maison ou à la résiliation de votre bail.
  • Frais de maintien de l’ancienne résidence laissée vacante (5 000 $ maximum), dans la mesure où vous avez fait des efforts raisonnables pour la vendre.

Continuer la lecture

Les propriétaires sous le projecteur

iStock
iStock

L’Institut de la statistique du Québec publiait récemment des informations se rapportant au comportement du propriétaire québécois face à son hypothèque.

Les voici de façon quasi intégrale:

-Les familles québécoises propriétaires de leur logement versent en moyenne un paiement initial équivalant à 29 % du prix de la résidence, ce qui se traduit par un solde hypothécaire d’environ 130 000 $.

-Les familles ayant dû contracter une hypothèque prennent environ 25 années pour rembourser l’emprunt. Continuer la lecture

L’amende, les pénalités ou la prison?

iStockphoto LP
iStockphoto LP

Le réflexe est humain. Les gens font des pieds et des mains pour payer le moins d’impôts et de taxes possible. La plupart résiste à la tentation de contourner la loi. Les autres? Ou ils réussissent à échapper au fisc, ou ils se mordent les doigts jusqu’au sang parce que le fisc les a coincés.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) invite les propriétaires à ne pas encourager l’économie clandestine et à demeurer honnêtes. Voici les conseils rapportés de façon intégrale:

Apprendre à jouer avec son budget

L’argent, toujours l’argent.

iStockphoto
iStockphoto

Pour acheter sa première maison, ou sa deuxième ou sa troisième, pour acquérir un plex ou un quelconque immeuble, il faut gagner de l’argent. Une fois l’argent gagné, il faut savoir le gérer. Parallèlement, il faut savoir épargner. Et puis, il faut savoir bien investir pour faire encore plus d’argent.

Pour certains d’entre vous, ces exercices budgétaires sont un jeu d’enfant dans la mesure où ils s’amusent.  Pour eux, c’est un défi de longue haleine qui les stimule.

Pour les autres, c’est trop compliqué, pour ne pas dire impossible. Le tempérament ne s’y prête pas. On veut, mais on ne peut pas.

Les plus débrouillards par contre réussissent à trouver des outils, si petits soient-ils, qui leur servent de levier. Et ces débrouillards finissent par obtenir l’immeuble de leur rêve.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) rappelle qu’elle offre trois services en ligne sécurisés susceptibles de vous aider à mieux vous retrouver dans le labyrinthe fiscal.

Pourquoi se tourner vers l’ARC? Continuer la lecture

Les surprises de l’impôt

iStockphoto
iStockphoto

À première vue, tout paraît tellement simple! On se prépare à remplir notre déclaration de revenus et, tout à coup, le comptable nous ramène sur terre: «Attention mon gars, tu n’es pas vraiment un copropriétaire, au sens juridique du terme, j’entends.» Pardon? «Autre chose, concernant le vieil immeuble que tu as acheté, le coût des rénovations est peut-être une dépense en capital.» Pardon? «Avant de l’oublier, poursuit le comptable, savais-tu que l’argent que tu as dépensé pour annoncer ton espace à louer est généralement considéré comme une dépense déductible d’impôt?» Pardon?

La tentation est forte de pousser tous les papiers vers le comptable: «Tiens, tu t’occupes de tout. Trop compliqué pour moi!» et de s’en laver les mains. Puis le soir venu, la tête sur l’oreiller, le doute nous prend. Non, non, non, qu’on se dit, j’ai des responsabilités en tant que propriétaire, je vais les assumer. C’est mon devoir de comprendre le minimum de ce qu’il y a à comprendre. Continuer la lecture