Archives pour l'étiquette hypothèque

Portrait of young happy couple calculating budget

Vous souhaitez rembourser votre prêt hypothécaire plus rapidement?

Cinq conseils pour vous attaquer à votre dette.

Selon le Rapport BMO 2015 sur l’achat d’une propriété, le Canadien moyen s’attend à avoir remboursé son prêt hypothécaire à 59 ans, tandis que 31 % des personnes interrogées croient qu’elles auront encore un prêt hypothécaire à leur 65e anniversaire.Vous aimeriez vous débarrasser de votre dette plus rapidement, mais sans trop étirer votre budget? Vous pourriez ainsi économiser des centaines (voire des milliers) de dollars au bout du compte.

Le principal avantage consiste en l’économie de frais d’intérêts. Plus vous mettez de temps à rembourser votre prêt hypothécaire, plus vous paierez d’intérêts. Selon le rapport de BMO, en moyenne, les Canadiens croient qu’ils verseront environ 60 000 $ en intérêts pour leur prêt hypothécaire (cette somme grimpe à 100 000 $ pour les résidents de la Colombie-Britannique).

Conseil aux acheteurs d’une première maison : Vous êtes curieux de savoir comment fonctionnent les paiements hypothécaires? Tout dépend du montant que vous empruntez et de la durée du prêt. En fonction de ces facteurs, votre prêteur calcule votre barème des versements. Une partie de votre versement sert à couvrir les intérêts (le montant payé pour la somme empruntée) et l’autre partie sert à rembourser votre capital (le montant emprunté initialement dans le cadre du prêt hypothécaire). Au cours des premières années de votre prêt, la somme versée pour les intérêts peut être supérieure à celle allouée au capital et la situation s’inverse dans les dernières années. Calculez votre barème des versements potentiel avec notre sympathique calculateur hypothécaire. Continuer la lecture

iStock

Ils font les calculs pour vous

Vous avez une maison en vue, mais l’achat implique tellement de calculs à droite et à gauche que vous n’avez pas le cœur d’aller plus loin? La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) vous offre plusieurs calculateurs faciles à utiliser. Vous n’avez qu’à entrer vos chiffres et à faire marcher vos doigts. Continuer la lecture

iStock

Le côté pratique d’un courtier

Le printemps approche. Pour plusieurs d’entre vous, c’est la course folle vers l’achat d’une première propriété. Justement, pour que la course se révèle moins folle que prévu, il y a une solution: appeler un courtier. La liste des avantages est longue. Voici les principaux.

Si le temps est une denrée rare pour vous, le courtier sera le bienvenu car non seulement il se chargera du gros du travail, mais il opérera en mode accéléré sans brûler aucune des étapes.

Deux angoisses guettent souvent le premier acheteur : le dépassement des coûts et le malheur de tomber sur un vice caché une fois la propriété achetée, ce qui pourrait impliquer des travaux de rénovation non prévus et, peut-être, des complications juridiques. Encore là, le courtier immobilier soutient le premier acheteur en le conseillant afin de réduire les risques.

Le courtier immobilier aide aussi le premier acheteur à mieux gérer son stress. Ce faisant, il lui évite un tas de pièges: décision trop rapide aux conséquences désastreuses, mauvaise connaissance de la loi et des règlements, communication déficiente avec le propriétaire de la maison que le premier acheteur convoite. Continuer la lecture

iStock

Propriétaires, ayez le cerveau lent

L’élection surprise du géant de l’immobilier Donald Trump à titre de président américain a poussé plusieurs analystes et chercheurs à tenter de comprendre pourquoi le peuple américain ait pu élire un homme aussi radical.

L’une des conclusions est intéressante: Continuer la lecture