Archives pour l'étiquette hypothèque

Besoin d’argent pour une maison?

iStock
iStock

Le coût de la vie augmente plus vite que les salaires, les gens en général s’appauvrissent, les maisons coûtent les yeux de la tête, dans mon temps on avait plus d’argent, voilà le discours qu’on entend depuis des années et des années et des années.

Actuellement, le taux d’endettement des ménages atteint un niveau record au Canada. C’est la principale raison pour laquelle le ministre des Finances Bill Morneau a resserré l’accès à l’hypothèque et, par voie de conséquence, à la propriété.

Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada, l’institution qui dicte les taux d’intérêt, suit la situation de très près.

D’où vient ce taux d’endettement record? Les raisons sont multiples, on s’entend là-dessus, mais la plupart des gens reviennent avec le même refrain: les salaires n’augmentent pas tandis que le coût de la vie augmente.

C’est faux. Continuer la lecture

iStock

Le courtier face à la génération Y

Le courtier immobilier doit s’adapter à sa clientèle car elle change au fil des générations. Les boomers disparaissent petit à petit. Qui les remplacent? Les membres de la génération Y (18 à 34 ans). Ils constituent les deux tiers des premiers acheteurs. Qui sont-ils? Comment les aborder? Voici un résumé. Continuer la lecture

iStock

Le marché immobilier souffrira

Pour en avoir le cœur net sur l’impact des nouvelles règles du gouvernement fédéral en matière d’hypothèque sur le marché immobilier, la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ) a mené une analyse sur la situation. La conclusion? Le marché immobilier ralentira à court et à moyen terme, aucun doute là-dessus.

Paul Cardinal, directeur – analyse de marché, à la FCIQ, explique : Continuer la lecture

iStock

Vendre ou louer sa maison?

Cela arrive à plusieurs d’entre nous. Un décès survient, un changement au travail, un coup de foudre amoureux, des difficultés financières à venir ou, au contraire, le désir soudain de faire de l’argent rapidement, bref les circonstances sont multiples. On se retrouve à un carrefour où on doit décider si on vend notre maison ou si on la loue.

La louer apporte un nouveau lot de responsabilités : trouver de bons locataires, s’assurer que la maison est en ordre, répondre aux urgences, assimiler de nouveaux calculs fiscaux. Ce n’est pas dans le tempérament de tout l’monde.

Vendre est tellement plus facile, mais peut-être moins payant à long terme. Beaucoup moins payant. Et si on approche de la retraite, il faut prendre le temps de s’interroger car on vit beaucoup plus vieux de nos jours. Il faut davantage d’argent si on veut conserver un niveau de vie agréable. Continuer la lecture

iStockphoto

Diminution de 18% des mises en chantier

L’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ) était à dresser ses prévisions en termes de mise en chantier pour 2017. Elle tablait alors sur une diminution de 2%. Au même moment, le ministre des Finances Bill Morneau annonçait un resserrement des prêts hypothécaires. L’APCHQ s’est empressée de rayer le taux de 2% pour le remplacer par un taux de 18%.

Une telle différence entre les deux taux montre tout le pessimisme qui habite les experts de l’APCHQ pour l’année 2017.

« Ces données pour l’année 2017 nous préoccupent grandement. La diminution importante des mises en chantier est la conséquence directe des mesures annoncées récemment par le gouvernement fédéral », souligne Georges Lambert, économiste principal à l’APCHQ.

Si ces données se révèlent parfaitement exactes, cela signifie qu’un grand nombre de locataires auront fait une croix sur leurs espoirs de devenir propriétaires en 2017. Ce n’est pas l’an prochain que la province de Québec perdra son titre de championne au pays pour le nombre de locataires sur son territoire.

« Le taux de propriété des ménages québécois est seulement de 61 %, poursuit M. Lambert, nous sommes la seule province en dessous de 70 % du taux de propriété. Le resserrement hypothécaire risque de nuire à 74 000 ménages qui sont actuellement aptes à devenir propriétaires. Nous doutons donc très fortement que l’accès à la propriété puisse s’améliorer avec cette mesure.»

Autres données du rapport de l’APCHQ pour 2017, rapportées textuellement: Continuer la lecture