Archives pour l'étiquette humidité

iStock

Détecter les vices d’une maison (suite)

Nous revenons avec la suite du billet d’hier qui portait sur ce qu’un acheteur doit examiner en visitant une maison s’il a pris la décision de ne pas recourir à un inspecteur professionnel et de faire le travail lui-même.

Attardez-vous à la toiture. Elle est aussi importante que les fondations de la maison. Comme elle est difficile d’accès, en attendant la législation sur l’usage des drones, bombardez le propriétaire de questions. Quel est l’âge de la toiture? Existe-il une garantie, des factures? À quand remonte le dernier entretien majeur?
Continuer la lecture

iStock

Faire ou ne pas faire inspecter: cas vécus

La tentation est forte d’acheter une propriété sans la faire inspecter de fond en comble. De toute façon, se dit-on, la mise de fonds a gobé tout le budget. Et on connaît quelqu’un qui va le faire gratuitement.  Voici une liste de mauvaises surprises qui vous attendent. Demandez-vous si ce «quelqu’un qui va le faire gratuitement pour vous» possède assez de connaissances pour flairer tous ces vices lors de son inspection.

La liste se fonde sur des cas vécus qui nous ont été rapportés au fil des ans. Continuer la lecture

iStock

Une fenêtre le temps d’un hiver

L’une de vos fenêtres est en mauvais état. Pour une raison quelconque, vous n’avez pas pu la remplacer avant l’arrivée de la saison froide. Nous avons des trucs pour vous permettre de limiter les dégâts ou d’empêcher la facture du chauffage de bondir.

  • Le coupe-froid est l’élément central pour contrer le transfert de chaleur. Il doit être en bon état.
  • Nettoyez toute les parties de la fenêtre avec un pinceau ou un aspirateur. Cela peut faire une petite différence.
  • Si le produit de calfeutrage se brise au contact d’un tournevis ou tout autre outil, c’est qu’il faut le changer.
  • Les pellicules de plastique peuvent réduire le transfert de chaleur jusqu’à 50%. Elles se fixent à l’intérieur, à la grandeur du vitrage et leur installation est à la portée de toutes et de tous.
  • Les joints en mousse autocollante s’usent peut-être rapidement, mais le temps d’un hiver, ils feront l’affaire.
  • Il se vend des coupe-bise qui se posent à l’extérieur de la fenêtre par temps doux.

Continuer la lecture

iStock

Des glaçons? Beaux mais dangereux

Et rejaillir au bord des toits comme des glaçons de bonbon clair, chante Robert Charlebois pour décrire ces beaux glaçons qui rendent l’hiver féérique. Saviez-vous que, non seulement ils peuvent se révéler dangereux pour votre famille, mais ils sont l’indice d’une défectuosité grave dans votre maison? Continuer la lecture

iStock

Cellier et cave à vin

Le vin se prend bien en toute saison, mais durant les rigueurs de l’automne et de l’hiver, il apporte une chaleur qui lui est propre. Dans ces moments, il a le don de nous réconcilier avec la vie. Pas étonnant que les amateurs de bon vin lui réservent un espace de rangement bien à lui.

ISTOCK
ISTOCK

Certains le rangent dans leur garde-robe. Sacrilège? Pas du tout. Les bonnes bouteilles de vin peuvent s’entreposer partout à condition que l’endroit soit frais, à l’abri de toute lumière, doté d’une température ambiante entre 10 et 15 degrés et d’un taux d’humidité de 55% à 80%. Attention! Toutes ces conditions doivent être respectées à la lettre, tout au cours de l’année. Le vin est sensible et frileux. Il a besoin de stabilité. Le moindre changement peut l’altérer.

Pour assurer cette stabilité, certains amateurs de vin ont recours à un mini-climatiseur, à un humidificateur, à un refroidisseur de vin et autres appareils après avoir consulté un spécialiste en vin.

Deux autres conditions s’imposent: le vin doit être soustrait à toute vibration et l’air qu’il respire doit être pur. Donc, prière d’éviter le garage comme espace de rangement. Continuer la lecture