Archives pour l'étiquette hôtel

Une piscine sur un château de cartes

Trois hôtels de 55 étages côte à côte sous une énorme piscine d’une longueur de 150 mètres contenant 1424 mètres cubes d’eau et s’élevant à 191 mètres au-dessus du sol. La piscine n’est pas seule. Restos, clubs de nuit, jardins et des centaines d’arbres et de plantes lui tiennent compagnie tout là-haut. Inutile d’écrire le mot inusité. La description suffit.

Situé à Singapour, le Marina Bay Sands est un complexe hôtelier regroupant 2 600 chambres à travers trois tours, au pied desquelles se regroupent un casino, un musée en forme de lotus, deux cinémas et, en guise de sommet, une terrasse d’une longueur de 340 mètres renfermant la fameuse piscine et pouvant accueillir près de 4 000 personnes.

Observez bien la photo. La piscine surplombe le sol sur une longueur de 67 mètres, ce qui donne au baigneur l’illusion qu’aucun rebord ne retient l’eau. Gageons que beaucoup de Québécois et de Québécoises aimeraient se promener sur cette longue terrasse et se débattre dans toute cette masse d’eau au lieu de subir le froid et le gris de janvier.

Wikimedia Commons, Nsaa.
Wikimedia Commons, Nsaa.

Quand on observe la structure du complexe, on croirait apercevoir la version moderne du site de Stonehenge en Angleterre. Rappelez-vous: un alignement circulaire de grosses pierres, trois d’entre elles étant mémorables à cause de la longue pierre qui s’étend à leur sommet, les reliant toutes les trois. Comme si Obélix avait étendu une longue pierre plate sur trois menhirs. Continuer la lecture

« La grenouille et le boeuf »

Ryugyong_Hotel Ryugyong_Hotel. Wikipedia Joseph Ferris III Flickr
Ryugyong_Hotel Ryugyong_Hotel. Wikipedia Joseph Ferris III Flickr

Pourquoi vois-je toujours quelque chose de vaguement militaire, brutal ou simplement lourdaud dans l’architecture de la Corée du Nord? Est-ce les médias qui contaminent ma perception avec toutes ces histoires de menace nucléaire, de famine et de dictature extrême dans ce pays d’Asie?

Les lecteurs et lectrices de ce blogue se rappelleront de mon billet intitulé: Trois «Stade olympique de Montréal» en un seul. Pour ceux et celles qui ne l’ont pas vu, cela vaut la peine ne serait-ce que pour l’aspect rébarbatif du bâtiment. Il s’agit du stade sportif le plus gros du monde pouvant accueillir jusqu’à 150 000 spectateurs. Pour le décrire, j’avais affectueusement utilisé l’expression «gros montre de béton».  L’immeuble ressemble davantage à un édifice militaire qu’à un stade sportif.

Ici, vous avez sous les yeux l’hôtel Ryugyong en construction. L’intention de la classe dirigeante était d’en faire l’hôtel le plus élevé du monde. On voulait ravir le titre à un hôtel situé à Singapour. C’était dans le contexte de la Guerre froide. Continuer la lecture

Leonardo Di Caprio veut porter l’histoire à l’écran

Exceptionnellement, vu que c’est l’Halloween cette semaine, je vous offre une histoire inusitée tirant sur l’horreur. Une histoire qui a frappé l’imaginaire de l’acteur Léonardo Di Caprio. Je me tiendrai tranquille dans les douze prochains mois. Promis.

Des tueurs en série, l’histoire moderne en compte toute une légion. Mais un tueur en série qui tire les plans de son propre hôtel, le construit et le décore juste pour assouvir son côté animal, en connaissez-vous beaucoup? Continuer la lecture