Archives pour l'étiquette Gabrielle Roy

Sortie à St-Henri et Pointe-Saint-Charles

Montréalaise de cœur et de naissance, ma conjointe a grandi dans l’arrondissement Rosemont, mais elle est née à Pointe-Saint-Charles.

Bonheur d'occasion de Gabrielle Roy. Photo EMDX, Wikipedia.
Bonheur d’occasion de Gabrielle Roy. Photo EMDX, Wikipedia.

De temps en temps, l’envie nous prend de marcher dans les rues d’un coin de Montréal, de flâner du petit matin jusque tard en soirée en observant les gens et les maisons.

Un beau matin, on a décidé de retourner dans le quartier d’enfance de ma conjointe tout en se tapant l’arrondissement St-Henri, situé juste à côté, et aussi Griffintown, secteur en plein développement.

Sérieux, il y a de quoi emmener vos enfants par une belle journée radieuse durant vos vacances. Même jeu que dans le billet Toute la famille s’amusera. Même objectif aussi: faire aimer les maisons et l’architecture aux enfants en faisant appel au jeu.

Voici l’itinéraire que je vous propose. Et rappelez-vous que vous devez jouer le jeu avec les enfants. Une sorte de Trouvez Charlie. À vous de trouver la récompense.

Première question aux enfants:

-Où est la petite maison étroite bleu poudre située au bord de la voie ferrée? Continuer la lecture

Les femmes rebroussaient chemin

L’ancien journaliste disait détenir de l’info sur une très bonne histoire. Il avait fait des recherches et consulté des archives et, aujourd’hui, je ne sais toujours pas s’il a donné suite à son projet.
Il me racontait qu’à une certaine époque, un homme habitait une maison tout près du cimetière Notre-Dame-des-Neiges. En fait, l’homme était le gardien du cimetière. Il habitait le bâtiment situé à l’entrée. Je suppose que c’est la maison que l’on voit encore aujourd’hui.

Il arrivait à cet homme de passer des soirées au centre-ville. Parfois, il revenait chez lui avec des conquêtes féminines. La plupart du temps, lorsque la femme voyait l’endroit où habitait l’homme, elle tournait les talons. Pas question pour elle d’y passer la nuit ou peut-être même d’y mettre les pieds! Avec tous ces morts derrière? Jamais dans cent ans!

Et le pauvre homme en souffrait.    Continuer la lecture