Archives pour l'étiquette fondations

iStock

On refait le sous-sol

Votre sous-sol réclame des travaux après le passage des années. Peut-être aussi voulez-vous, vu les inondations catastrophiques de ce printemps qu’on prévoit répétitives, améliorer la protection de votre sous-sol pour faire face aux crues printanières? Suivez-le guide.

Pendant que vous y êtes, pourquoi ne pas mesurer la quantité de radon, ce gaz cancérigène, qui entre dans votre sous-sol? L’appareil de détection se vend dans les grands centres et chez les quincailliers. Si vous pensez qu’il n’existe pas pour la simple raison que vous n’avez jamais senti sa présence, vous avez tort. Il est inodore et incolore. Si le taux est élevé, l’organisme Écohabitation a conçu un système pour évacuer le gaz, croquis à l’appui.

Le même organisme décrit sur son site les principales étapes pour  rendre, de façon durable, votre sous-sol plus étanche. On vous les résume, et de façon très sommaire. Continuer la lecture

iStock

Détecter les vices d’une maison (suite)

Nous revenons avec la suite du billet d’hier qui portait sur ce qu’un acheteur doit examiner en visitant une maison s’il a pris la décision de ne pas recourir à un inspecteur professionnel et de faire le travail lui-même.

Attardez-vous à la toiture. Elle est aussi importante que les fondations de la maison. Comme elle est difficile d’accès, en attendant la législation sur l’usage des drones, bombardez le propriétaire de questions. Quel est l’âge de la toiture? Existe-il une garantie, des factures? À quand remonte le dernier entretien majeur?
Continuer la lecture

Ce n’est pas une blague!

Un tremblement de terre au Québec? Impossible, pense-t-on. Erreur! Des centaines de tremblements de terre se produisent chaque année au Québec. Leur puissance est trop faible pour qu’on puisse les sentir. Mais un tremblement majeur? C’est de plus en plus probable.

iStock
iStock

Le très sérieux Bureau d’assurances du Canada (BAC) diffusait récemment un communiqué de presse dans lequel il invitait les propriétaires à se préparer en conséquence. Continuer la lecture

Le radon plus dangereux que l’air pollué

iStock
iStock

Selon une étude réalisée par l’organisme Action Cancer en Ontario, le fameux gaz radon, dont nous avons abondamment parlé sur ce blogue, est le deuxième facteur environnemental susceptible de provoquer le cancer, devançant l’air hautement pollué. Les rayons UV du soleil figurent au premier rang.

«Le rapport classe 23 carcinogènes environnementaux en fonction du nombre estimatif annuel de nouveaux cas de cancer en Ontario pour lesquels chaque carcinogène est associé en fonction des niveaux réels d’exposition, lit-on dans le communiqué de presse, les principales constatations sont les suivantes : Continuer la lecture