Archives pour l'étiquette emprunt

iStockphoto

Prêt hypothécaire : des réponses à vos questions

Quel est le minimum requis pour la mise de fonds ?
La mise de fonds minimale exigée pour l’obtention d’un prêt à l’achat d’une propriété doit être équivalente à 20% du prix de vente de la propriété. Si vous n’avez pas la somme requise, vous pouvez recourir à l’assurance hypothécaire et vous n’aurez alors que 5% du prix de vente de la propriété à débourser. Dans un cas comme dans l’autre, vous devrez démontrer que vous possédez l’équivalent de 1,5% pour les frais de démarrage.

Qu’en est-il des constructeurs qui offrent d’acheter une propriété sans aucune mise de fonds ?
Certains constructeurs offrent des programmes approuvés par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) qui permettent d’acheter une propriété sans mise de fonds. Par contre, ces programmes comportent des critères très précis et la mise de fonds n’est habituellement que reportée à plus tard.

Cela dit, ce ne sont que quelques cas d’exception puisque la loi exige une mise de fonds minimale lors de l’achat d’une propriété. La meilleure façon de réduire votre mise de fonds initiale est d’assurer votre prêt avec un assureur hypothécaire, par exemple la SCHL ou Genworth. Vous pourrez ainsi acheter une propriété en versant une mise de fonds minimale de 5%.

Dans tous les cas, la mise de fonds doit provenir de vos propres ressources conformément à l’assurance prêt hypothécaire traditionnelle ou de dons de vos proches parents.

Les acheteurs qui savent bien gérer leurs dettes peuvent verser une mise de fonds de 5% en ayant recours à plusieurs sources, notamment un emprunt ou les incitatifs accordés par le prêteur, pourvu qu’il n’y ait aucun lien de dépendance avec l’achat ou la vente de la propriété. Communiquez avec votre prêteur pour vérifier s’il peut vous offrir ce produit d’assurance et pour connaître les critères d’admissibilité. Continuer la lecture

Les Québécois se montrent plus coriaces

Si 29% des Québécois sur le point de vendre leur résidence ou l’ayant déjà vendue au profit d’une nouvelle propriété ignoraient les différentes options disponibles quant à l’emprunt hypothécaire en 2010, le pourcentage est tombé à 6 % en 2011. Donc, les Québécois sont plus en mesure maintenant de faire des choix éclairés en matière d’investissement hypothécaire.

C’est ce qu’indiquait le dernier rapport de TD Canada Trust sur les acheteurs de maison expérimentés. Continuer la lecture