Archives pour l'étiquette écologique

iStock

La céramique réussit le test

La céramique est vieille comme le monde. Sa fabrication et son utilisation remonte à des millénaires. Grecs et Romains du temps de l’Antiquité étaient fous de ce matériau. On trouve de la céramique aux quatre coins du monde.

L’argile est le premier matériau entrant dans la fabrication de la céramique. On le cuit au four à de très hautes températures. On trouve de l’argile à profusion dans la nature, même s’il est exploité par les fabricants de céramique depuis des lunes. Sous cet angle, la céramique est certainement un matériau écologique.

iStock
iStock

Ajoutez à cela que la céramique est d’une durabilité exemplaire une fois posée sur le sol ou les murs. Elle peut résister pendant près d’un demi-siècle. Sans compter qu’elle nécessite peu d’entretien, ce qui est en soi un trait caractéristique d’un matériau durable.

La surface de la céramique est souvent vitrifiée. Donc, aucune substance toxique ne risque de se propager dans l’air d’une maison. Mieux: de plus en plus de fabricants ont recours à des matériaux recyclés, comme le verre, pour fabriquer la céramique.

Écologique, la céramique? Pas tout à fait. Continuer la lecture

iStock

Moquettes, tapis et confort

La beauté et la richesse des moquettes et des tapis sont indéniables. Ils sont une véritable fontaine de couleurs, de styles, de motifs et de textures. Ils peuvent procurer à une pièce tout son élan décoratif.

Moquettes et tapis ont mauvaise presse depuis quelques années (lire le billet Moquettes et tapis écologiques) d’où leur déclin, mais cela n’entame en rien leur rôle de générateur d’ambiance. Les lofts somptueux de Chelsea  à Londres ou de Manhattan à New York, eux, ne s’en privent pas.

Des murs aux couleurs neutres permettront à la moquette et au tapis chargés de motifs flamboyants de devenir le centre d’attraction, car ces textiles ont la capacité de définir à eux seuls le style d’une chambre, d’un salon ou de n’importe quelle salle de séjour. Des couleurs chatoyantes par exemple épouseront les chaudes boiseries d’une pièce, faisant naître un décor somptueux.

À l’inverse, une moquette et un tapis sans motif, donc effacés, permettront à la déco d’une pièce de se charger à volonté. Parfois, motifs et couleurs d’une moquette ou d’un grand tapis se retrouvent ailleurs dans la pièce: couvre-lit, rideaux, jeté sur un coffre, ce qui crée un effet de continuité. Si le tout est plutôt sobre, vous obtenez une atmosphère teintée d’une grande intimité.   Continuer la lecture

iStock

Le verre matériau du futur

L’avenir n’appartient pas seulement aux écomatériaux. Le verre en est la preuve éclatante.

Au départ, c’est-à-dire il y a des siècles et des siècles, le verre était peu transparent et peu résistant. Les progrès de la science ont permis au verre de gagner en transparence et en solidité. C’est pourquoi la fabrication du verre exige beaucoup d’énergie car le degré de transformation est élevé. Elle dégage du CO2, des métaux lourds et des gaz polluants en quantités industrielles.

Le verre est donc loin derrière le bois, la pierre, la terre ou la paille en termes de matériaux écologiques. Par contre, il devance de beaucoup les bêtes noires des écologistes que sont le PVC, l’aluminium et même l’acier. Continuer la lecture

Le contreplaqué «écologique»

En regard de l’habitation écologique, que fait-on du bon vieux «Plywood»?

iStock
iStock

Certains rejettent ce panneau de bois utilisé depuis des décennies par les constructeurs. D’autres se montrent plus souples.

Écohabitation, l’organisme de référence au Québec en matière d’habitation écologique, ne le jette pas à la poubelle, sans pour autant le glorifier. Continuer la lecture

iStock

La sérénité par l’habitation écologique

Le Jour de la Terre, célébré chaque année au mois d’avril, nous rappelle que le combat contre le changement climatique, et par ricochet pour la survie de l’être humain, est loin d’être gagné. L’espoir est toujours là par contre. Un nombre croissant de gens et d’entreprises se convertissent à l’écoresponsabilité.

Côté bâtiment, on met le cap sur l’habitation écologique. C’est loin d’être une corvée car l’habitation écologique apporte non seulement la santé, mais aussi une bonne dose de sérénité. Elle s’approche de ce que les anglophones appellent avec tant de justesse le peace home.  

L’habitation écologique est un mode d’existence car elle recouvre toutes les facettes de la vie dans son chez soi: construction, décoration, rénovation, vie à l’intérieur et à l’extérieur. On se lève écolo, on se couche écolo, on vit écolo.

Les bienfaits de l’habitation écologique sur la santé sont bien connus. Les études scientifiques tendent à prouver que l’emploi de matériaux sains, c’est-à-dire transformés le moins possible, améliore la santé des résidents. Allergies, irritations prolongées et problèmes respiratoires se font moins nombreux.  Continuer la lecture