Archives pour l'étiquette écologique

iStock

Brique traditionnelle, brique écologique

 Il y a, dit-on, des constructions en briques qui se tiennent debout depuis des siècles dans certains coins de l’Orient. A-t-on besoin d’ajouter que la brique est un matériau durable? La brique est, sans l’ombre d’un doute, un matériau écologique.
La brique est probablement le plus vieux matériau du monde. Les maisons des premières villes de l’histoire de l’humanité étaient, pour la plupart, faites en briques. Cela date de 10 000 ans environ avant notre ère.
Autre vertu écologique de la brique:
elle est facilement recyclable. Et la brique recyclable est parfaite pour les petits travaux de maçonnerie, comme un muret dans une pièce ou une allée dans le jardin.
Par contre, la brique n’est pas aussi écologique que la pierre, le bois ou la terre. Comme le verre, sa fabrication exige beaucoup d’énergie. La brique passe des heures et des heures dans un four, à des températures très élevées. Mais sa durabilité légendaire compense largement.
La brique est un excellent régulateur thermique. Elle rafraîchit l’été et réchauffe l’hiver. La brique respire car elle est poreuse. Par contre, si vous appliquez une couche de peinture dessus, vous lui nuirez énormément. À moins de faire deux concessions : ne pas peindre les joints et choisir une peinture qui laissera la brique respirer.
La brique traditionnelle est en train de se faire supplanter par de nouvelles briques plus écologiques: la brique de terre crue compressée, la brique de chanvre, la brique en verre recyclé. Autre variété pour l’intérieur : la brique plâtrière, faite de terres cuites naturelles.
Il fut un temps où la brique a été détrônée comme matériau destiné au revêtement extérieur. Elle n’était plus dans l’air du temps devant l’apparition de nouveaux matériaux, surtout le revêtement de vinyle, beaucoup moins cher et plus facile d’entretien.
Qui rira bien rira le dernier. Aujourd’hui, une propriété dont les murs extérieurs sont recouverts de briques en bon état vaut davantage que celle dotée d’un revêtement de vinyle. En d’autres termes, l’un des deux matériaux augmente la valeur d’une propriété. L’autre, non.

Photo : iStock.com

iStock

Maison écologique : achat et profit

Ce billet s’adresse à deux types d’acheteurs. Ceux qui accordent de l’importance au potentiel de revente de la propriété qu’ils désirent acheter. Et ceux qui veulent prendre le virage de la propriété durable et écologique, souvent les premiers acheteurs de la génération Y (milléniaux).

Les mots « écologique » et « profit » dans la même phrase, qui l’eut cru? D’ici 20 ans, la propriété durable et écologique aura pris beaucoup de valeur. Le potentiel de revente est là.

Ses caractéristiques sont nombreuses. Au premier rang figurent une propriété à la taille équivalente aux besoins de la famille, des matériaux sains et durables, une facture d’énergie considérablement réduite (chauffage et climatisation) et un potentiel de recyclage élevé côté matériaux.

Selon Écohabitation, les toits en métal, acier peint ou galvanisés, ont une durée de vie supérieure à 50 ans. Ils ne demandent aucun entretien et sont recyclables à 100%. Les toits en bois, bois composite et EPDM suivent de près. D’autres matériaux sont recommandés. Par contre, fuyez les bardeaux d’asphalte!  Continuer la lecture

iStock

Travaux à l’extérieur

Mai est certainement le meilleur temps pour entreprendre des travaux de réno à l’extérieur, histoire de mieux profiter des longues soirées d’été qui approchent. Voici des conseils d’ordre général si vous songez à créer ou à refaire un espace récréatif: patios, terrasses, jardin.

Avant de construire une terrasse, tenez compte de tous les facteurs que cela implique. Et ils sont nombreux. Désirez-vous beaucoup ou peu de soleil? Quel paysage voulez-vous avoir en permanence devant les yeux? Le regard des voisins risque-t-il de vous embêter? Avez-vous l’intention de relier le jardin ou l’espace de jeux de vos enfants à la terrasse? Voulez-vous une terrasse près ou éloignée de la maison?

Briques, pavés de béton et carreaux de terre cuite présentent un avantage pour la composition du patio: ils vous permettent de dégager des espaces pour y planter des végétaux. C’est ce qu’on appelle un patio végétalisé. Non seulement cette alternance entre carrés de verdure et matériau donne un cachet décoratif, mais elle apporte un bain de fraîcheur, si petit soit-il, à votre espace récréatif durant les canicules.

Le bois est un matériau accessible à tout bricoleur. Ou presque. La fabrication d’une allée en bois est relativement facile. Puis, une terrasse en bois permet au bricoleur de la prolonger d’une solive, si besoin il y a, année après année. Continuer la lecture

iStock

Une belle cuisine écolo

C’est faux de dire que l’esthétique et le durable, ça ne va pas ensemble, au contraire! Il se dégage d’une cuisine verte une impression de chaleur et de joie de vivre qu’il est difficile d’obtenir autrement. Voici un exemple.

Imaginez un grand plancher de linoléum naturel, de céramique, de bois, de béton, de pierre naturelle comme l’ardoise ou de terre cuite. Un peu plus haut, les armoires sont en bois massif, en bambou ou en panneaux de paille de blé. L’éclairage naturel entre à pleines fenêtres.

Vous avez grimacé en lisant les mots linoléum et bambou? C’est que les temps ont changé. Le linoléum d’aujourd’hui revêt plusieurs couleurs et motifs contemporains tandis que le bambou offre plusieurs teintes. Il faut prendre le temps de magasiner.

L’évier est en pierre naturelle ou en inox. La base de l’îlot de cuisine est en bois tandis que le plan de travail est en céramique, en béton ciré, en inox ou un quelconque matériau imitant la pierre. Au mur, des casseroles de cuivre suspendues.

iStock
iStock

On voit que toutes les surfaces dans la cuisine s’appuient sur des matériaux durables, hygiéniques et faciles d’entretien. Trois critères qui déterminent largement la cuisine verte. Continuer la lecture

iStock

La céramique réussit le test

La céramique est vieille comme le monde. Sa fabrication et son utilisation remonte à des millénaires. Grecs et Romains du temps de l’Antiquité étaient fous de ce matériau. On trouve de la céramique aux quatre coins du monde.

L’argile est le premier matériau entrant dans la fabrication de la céramique. On le cuit au four à de très hautes températures. On trouve de l’argile à profusion dans la nature, même s’il est exploité par les fabricants de céramique depuis des lunes. Sous cet angle, la céramique est certainement un matériau écologique.

iStock
iStock

Ajoutez à cela que la céramique est d’une durabilité exemplaire une fois posée sur le sol ou les murs. Elle peut résister pendant près d’un demi-siècle. Sans compter qu’elle nécessite peu d’entretien, ce qui est en soi un trait caractéristique d’un matériau durable.

La surface de la céramique est souvent vitrifiée. Donc, aucune substance toxique ne risque de se propager dans l’air d’une maison. Mieux: de plus en plus de fabricants ont recours à des matériaux recyclés, comme le verre, pour fabriquer la céramique.

Écologique, la céramique? Pas tout à fait. Continuer la lecture