Archives pour l'étiquette éclairage

iStock

Un sous-sol écologique

Même le sous-sol n’échappe pas au concept de la maison durable. Si vous envisagez des rénovations à l’étage inférieur et que vous êtes sensibilisé à l’avenir de la planète, voici un très court résumé du chemin à suivre, selon les experts d’Écohabitation.

C’est le moment idéal pour procéder à un test de radon, ce gaz cancérigène dont on entend de plus en plus parler. Vous trouverez l’appareil de détection dans un grand centre ou chez un quincaillier. Si le taux est élevé, Écohabitation vous propose un système pour l’évacuation du gaz.

Sceller le chauffe-eau et les tuyaux de plomberie avec un matériau isolant permet de réduire de façon considérable vos factures reliées à la consommation d’énergie.

iStock
iStock

Privilégiez le gypse synthétique (recyclé) pour les murs et le plafond. Il est plus écologique que le gypse naturel. Continuer la lecture

iStock

Bijoux de décoration au sous-sol

Le sous-sol est devenu l’égal de la salle de séjour. Bien souvent, il la surpasse en termes de plaisir de vivre. Alors, fini le temps où on considérait le look du sous-sol comme secondaire. De nos jours, on y trouve des petits bijoux de décoration. Et beaucoup de fantaisie.

Chez plusieurs, le sous-sol est tellement bien aménagé qu’il est devenu l’endroit de la maison le plus fréquenté. L’avènement du cinéma maison y est pour beaucoup. D’où l’importance d’agrémenter l’espace visuel pour mieux joindre l’utile à l’agréable. La déco peut être conventionnelle, mais elle peut ne pas l’être aussi.

iStock
iStock

Le propre du sous-sol, c’est souvent de mettre deux pièces et plus côte à côte, sans cloison de séparation. Salle d’amusement combinée à une cuisinette ou à un bar, bar combiné à une chambre à vin, salle de détente combinée à une salle d’entraînement ou à une chambre à coucher. Si ce concept vous plaît, vous pouvez toujours opter pour un sol décoratif identique d’un bout à l’autre. Cela donne une impression de grandeur. Le sous-sol paraît plus vaste. Continuer la lecture

iStock

Réduire la facture au plus vite

Si vous êtes un propriétaire ou un locataire à revenu modeste qui cherche à diminuer coûte que coûte la facture de la consommation d’énergie, vous avez droit à une visite gratuite d’un conseiller du ministère de l’Énergie et des Ressources du Québec.

Par ces temps de redoux extrêmes, l’offre peut paraître bizarre mais rappelez-vous qu’il reste un bon mois à l’hiver. De plus, les conseils reçus vous serviront pour plusieurs années à venir.

La date limite pour recevoir un conseiller du gouvernement est le 31 mars. Continuer la lecture

iStock

Une belle cuisine écolo

C’est faux de dire que l’esthétique et le durable, ça ne va pas ensemble, au contraire! Il se dégage d’une cuisine verte une impression de chaleur et de joie de vivre qu’il est difficile d’obtenir autrement. Voici un exemple.

Imaginez un grand plancher de linoléum naturel, de céramique, de bois, de béton, de pierre naturelle comme l’ardoise ou de terre cuite. Un peu plus haut, les armoires sont en bois massif, en bambou ou en panneaux de paille de blé. L’éclairage naturel entre à pleines fenêtres.

Vous avez grimacé en lisant les mots linoléum et bambou? C’est que les temps ont changé. Le linoléum d’aujourd’hui revêt plusieurs couleurs et motifs contemporains tandis que le bambou offre plusieurs teintes. Il faut prendre le temps de magasiner.

L’évier est en pierre naturelle ou en inox. La base de l’îlot de cuisine est en bois tandis que le plan de travail est en céramique, en béton ciré, en inox ou un quelconque matériau imitant la pierre. Au mur, des casseroles de cuivre suspendues.

iStock
iStock

On voit que toutes les surfaces dans la cuisine s’appuient sur des matériaux durables, hygiéniques et faciles d’entretien. Trois critères qui déterminent largement la cuisine verte. Continuer la lecture

iStock

Faire danser la lumière chez soi

C’est l’heure de jouer avec la lumière pour déjouer les ombres de l’automne. La lumière donne du rythme à un intérieur et défie les saisons froides et sombres en diffusant une joie de vivre grâce à la magie des reflets. Non seulement elle a la capacité de transformer un espace, mais elle améliore aussi le confort psychique.

Ne cherchez pas à recréer un bain de lumière naturel en optant pour un éclairage central suspendu. C’est inutile. De toute façon, la lumière sera trop violente.

Tournez-vous plutôt vers plusieurs sources d’éclairage disséminées un peu partout. Et faites courir les halos de lumière sur tous les murs. Les possibilités de manquent pas : plafonnier et éclairage suspendu au plafond, appliques le long des murs, lampes sur table, lampes au sol, projecteurs encastrés ou pas.

Jouez avec la direction de la source d’éclairage pour créer de la vie. La plupart des luminaires sont orientables aujourd’hui et à intensité réglable. L’éclairage peut être latéral, en plongée ou en contreplongée ou se faire à partir du sol. L’effet désiré est souvent de mettre un objet en valeur: éclairage indirect derrière la tête de lit, éclairage dissimulé derrière un meuble, animation des rayons d’une bibliothèque, éclairage au tournant d’un escalier, projecteur au-dessus d’un couvre-lit esthétique.

iStock
iStock

Au sol, le bon vieux lampadaire (luminaire sur pied) ne se démode pas, mais n’oubliez pas les tubes lumineux, les projecteurs intégrés et même les lampes de table posées sur le sol. Continuer la lecture