Archives pour l'étiquette dette

iStock

Pression sur les taux d’intérêt

Plus le temps passe, plus les nouvelles économiques laissent présager que la hausse des taux d’intérêt n’est pas temporaire. Au contraire, elle semble vouloir prendre son élan.

L’économie canadienne tourne tellement bien que certains experts s’attendent à ce qu’elle le fasse au-delà de ses capacités quelque part en 2018. Or, nous entrons dans le dernier trimestre de 2017. Habituellement, quand l’économie roule à fond, les taux d’intérêt tendent à remonter afin d’empêcher l’inflation de monter en flèche. Actuellement, la croissance économique canadienne est qualifiée… Continuer la lecture

Portrait du nouvel acheteur

Le nouvel acheteur est un employé à plein temps (84 %), travaille dans le secteur privé (48 %), possède une éducation universitaire/supérieure (61 %) et dispose d’un revenu du ménage supérieur à 100 000 $ (33 %).

iStock
iStock

Voici les principales lignes rapportées presque intégralement du sondage annuel Genworth. Continuer la lecture

iStock

Ils font les calculs pour vous

Vous avez une maison en vue, mais l’achat implique tellement de calculs à droite et à gauche que vous n’avez pas le cœur d’aller plus loin? La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL) vous offre plusieurs calculateurs faciles à utiliser. Vous n’avez qu’à entrer vos chiffres et à faire marcher vos doigts. Continuer la lecture

iStock

Comment acheter en groupe

Acheter une propriété à deux ou à plusieurs? C’est du domaine du possible. Mais l’expérience exige de la discipline.

Acheter une propriété conjointement avec un proche, que ce soit un ami ou un parent, représente souvent la solution idéale en ces temps où l’accès à la propriété semble vouloir se rétrécir comme une peau de chagrin. Les contraintes sont nombreuses: resserrement des règles hypothécaires, endettement record des ménages, difficultés à établir un budget.

La logique est mathématique. Plus on est plusieurs à contribuer financièrement, plus le fardeau financier de chacun est diminué. Par contre, comme dans n’importe quelle entreprise collective, il y a des risques. Il faut gérer un tas de choses: montant des contributions, distribution des tâches, tempérament de tous et de chacun.

Vaut mieux donc adopter un protocole non seulement pour parvenir au but ultime : l’achat d’une propriété, mais aussi pour que les relations entre toutes et tous ne soient pas trop égratignées.

Erica Nielsen, de l’institution bancaire RBC, vous offre des conseils afin de vous aider à faire de l’achat collectif un succès et non un gouffre à problèmes.

Nous vous les rapportons textuellement. Continuer la lecture