Archives pour l'étiquette conseils

iStock

Comment négocier l’achat d’une propriété


« Il n’y a jamais qu’un seul prix. À chaque propriété sont associés un prix plancher et un prix plafond », résume Patrick Juanéda, président de la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ). D’un côté, le vendeur souhaite conclure une transaction en recevant le montant le plus près du prix plafond. De l’autre, l’acheteur désire débourser une somme se rapprochant du prix plancher. Deux solitudes inconciliables? Pas du tout. Il est tout à fait possible de trouver un terrain d’entente, et c’est ce que devrait faire une bonne négociation.

Cerner la bonne affaire

« Le prix est toujours négociable, dit M. Juanéda. On chiffre la marge de réduction moyenne entre 2 à 3 %. »

L’expert en immobilier insiste néanmoins sur le caractère unique de chaque situation : « Si une propriété est affichée au “bon prix” (près du prix plancher) et qu’elle est localisée dans un marché actif (celui des maisons unifamiliales autour de 300 000 $, par exemple), même une surenchère n’est pas impossible. Est-ce qu’on voudra perdre notre chance pour quelques milliers de dollars? »

Inversement, une propriété sur le marché depuis plus de six mois et autour de laquelle l’activité a été faible permettra une plus grande marge de manœuvre.

Identifier ces divers scénarios est donc la base de toute négociation. Un courtier immobilier qualifié a l’expérience et l’instinct pour guider un acheteur. Autrement, il faut avoir navigué dans les fiches de propriétés à vendre du secteur et en avoir visité plusieurs pour développer son flair. Continuer la lecture

iStock

La pose des moulures

Votre budget ne vous permet pas de renouveler votre décoration. Avez-vous songé aux moulures? Peu coûteuses, faciles à installer, elles peuvent changer le look d’une pièce du tout au tout. Voici quelques trucs.

  • Il existe toute une variété de moulures décoratives, sans compter les essences de bois. Prenez le temps de bien vous informer auprès des marchands, sur Internet ou à la bibliothèque du coin.
  • Pour l’installation d’une plinthe au plancher, prenez le temps de repérer tous les montants derrière le mur et marquez-les à votre façon. C’est là qu’aura lieu le clouage de la plinthe et que les moulures se colleront les unes contre les autres.
  • Vous devez enlever une ancienne moulure? Avec un instrument plat, écartez la moulure du mur en glissant l’instrument entre le montant et la plinthe.
  • Repérez les endroits où le plancher est inégal avant la pose des moulures pour éviter de mauvaises surprises en cours de route.

Continuer la lecture

Conseils utiles de BMO Banque de Montréal

À prendre ou à laisser? Six façons de faire le tri avant votre déménagement

Faire les boîtes… une bonne occasion de vous débarrasser du superflu.

iStock
iStock

Corder toutes vos choses dans des boîtes n’est certainement pas une façon agréable d’occuper vos temps libres avant votre déménagement. En effet, faire et défaire les boîtes peut être l’occasion idéale d’épurer ses biens et de profiter d’un vent de changement.

Avant d’emballer un seul bol ou cadre, lisez les conseils ci-dessous pour éviter d’emporter une tonne de choses inutiles dans votre nouvelle maison. Continuer la lecture

iStock

Cellier et cave à vin

Le vin se prend bien en toute saison, mais durant les rigueurs de l’automne et de l’hiver, il apporte une chaleur qui lui est propre. Dans ces moments, il a le don de nous réconcilier avec la vie. Pas étonnant que les amateurs de bon vin lui réservent un espace de rangement bien à lui.

ISTOCK
ISTOCK

Certains le rangent dans leur garde-robe. Sacrilège? Pas du tout. Les bonnes bouteilles de vin peuvent s’entreposer partout à condition que l’endroit soit frais, à l’abri de toute lumière, doté d’une température ambiante entre 10 et 15 degrés et d’un taux d’humidité de 55% à 80%. Attention! Toutes ces conditions doivent être respectées à la lettre, tout au cours de l’année. Le vin est sensible et frileux. Il a besoin de stabilité. Le moindre changement peut l’altérer.

Pour assurer cette stabilité, certains amateurs de vin ont recours à un mini-climatiseur, à un humidificateur, à un refroidisseur de vin et autres appareils après avoir consulté un spécialiste en vin.

Deux autres conditions s’imposent: le vin doit être soustrait à toute vibration et l’air qu’il respire doit être pur. Donc, prière d’éviter le garage comme espace de rangement. Continuer la lecture

iStock

Faire danser la lumière chez soi

C’est l’heure de jouer avec la lumière pour déjouer les ombres de l’automne. La lumière donne du rythme à un intérieur et défie les saisons froides et sombres en diffusant une joie de vivre grâce à la magie des reflets. Non seulement elle a la capacité de transformer un espace, mais elle améliore aussi le confort psychique.

Ne cherchez pas à recréer un bain de lumière naturel en optant pour un éclairage central suspendu. C’est inutile. De toute façon, la lumière sera trop violente.

Tournez-vous plutôt vers plusieurs sources d’éclairage disséminées un peu partout. Et faites courir les halos de lumière sur tous les murs. Les possibilités de manquent pas : plafonnier et éclairage suspendu au plafond, appliques le long des murs, lampes sur table, lampes au sol, projecteurs encastrés ou pas.

Jouez avec la direction de la source d’éclairage pour créer de la vie. La plupart des luminaires sont orientables aujourd’hui et à intensité réglable. L’éclairage peut être latéral, en plongée ou en contreplongée ou se faire à partir du sol. L’effet désiré est souvent de mettre un objet en valeur: éclairage indirect derrière la tête de lit, éclairage dissimulé derrière un meuble, animation des rayons d’une bibliothèque, éclairage au tournant d’un escalier, projecteur au-dessus d’un couvre-lit esthétique.

iStock
iStock

Au sol, le bon vieux lampadaire (luminaire sur pied) ne se démode pas, mais n’oubliez pas les tubes lumineux, les projecteurs intégrés et même les lampes de table posées sur le sol. Continuer la lecture