Archives pour l'étiquette commerce itinérant

Réno-Béton coupable!

Un autre entrepreneur itinérant vient de tomber dans les griffes de l’Office de la protection du consommateur du Québec: l’entreprise Réno-Béton, dont les bureaux sont situés au 5-331 rue Hubert, à Greenfield Park.

iStock
iStock

Jason Kovac, l’homme derrière Réno-Béton, a plaidé coupable le 14 septembre dernier à Longueuil. Selon l’Office, Continuer la lecture

iStock

Thermopompe : coupables!

L’entreprise Réno Confort Plus inc. et deux de ses représentants, Richard Lamoureux et Mélanie Patry, ont été déclarés coupables par le tribunal d’avoir fait du commerce itinérant sans détenir de permis comme il se doit.

Ils ont été déclarés coupables une première fois le 25 mai 2017 à Longueuil, puis une deuxième fois le 13 juillet 2017 à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les amendes se déclinent comme suit : Continuer la lecture

Victimes d’un entrepreneur itinérant?

Des nouvelles fraîches de l’Office de protection du consommateur (OPC) en ce qui a trait au commerce itinérant.

Si vous avez signé un contrat avec les entreprises itinérantes Toitures et fenêtres Optimum (9287-2720 Québec inc.) de Longueuil, et Portes et fenêtres Doco (9263-5531 Québec inc.) de Montréal, et que vous avez des réclamations à faire, il est toujours temps de vous renflouer à même le cautionnement déposé par les deux commerçants, rappelle l’OPC.

Les bureaux de Toitures et fenêtres Optimum, spécialisée en réfection de toitures et en portes et fenêtres, étaient situés au 700, boulevard Curé-Poirier Ouest, à Longueuil. L’entreprise a disparu du radar vers le 3 novembre 2016. Elle possédait un permis de commerçant itinérant de l’OPC et avait fourni un cautionnement de 12 500$, comme l’exige la loi.

Les bureaux de Portes et fenêtres Doco se trouvaient  au 6309, rue Sherbrooke Est, à Montréal.  L’entreprise aurait fermé ses portes autour du 31 mars 2016. Titulaire d’un permis également, l’entreprise avait fourni un cautionnement de 25 000$.

iStock
iStock

Si vous avez des réclamations à faire à l’une des deux entreprises, il suffit de passer par le site Web de l’OPC où la démarche à suivre est indiquée.

Par ailleurs, Continuer la lecture