Archives pour l'étiquette BMO

Conseils utiles de BMO Banque de Montréal

À prendre ou à laisser? Six façons de faire le tri avant votre déménagement

Faire les boîtes… une bonne occasion de vous débarrasser du superflu.

iStock
iStock

Corder toutes vos choses dans des boîtes n’est certainement pas une façon agréable d’occuper vos temps libres avant votre déménagement. En effet, faire et défaire les boîtes peut être l’occasion idéale d’épurer ses biens et de profiter d’un vent de changement.

Avant d’emballer un seul bol ou cadre, lisez les conseils ci-dessous pour éviter d’emporter une tonne de choses inutiles dans votre nouvelle maison. Continuer la lecture

iStock

Une maison individuelle pour la génération Y

 Selon un sondage commandé par BMO et réalisé à la grandeur du pays, les post-boomers, ou si vous préférez les membres de la génération Y (entre 19 et 35 ans), qui rêvent d’une première propriété optent majoritairement pour une maison individuelle (51%). Suivent un appartement d’un immeuble en copropriété ou un loft (29%), une maison en rangée (27%) et une maison jumelée (20%).

iStock
iStock

Parmi les 51 % des post-boomers déjà propriétaires, 46% ont acheté une maison individuelle et 23% un appartement d’un immeuble en copropriété ou un loft. Ces derniers ont déboursé en moyenne 295 458 $ pour réaliser leur rêve. La mise de fonds moyenne est de 16,5 %. Plusieurs se sont montrés téméraires puisque 26 % n’ont versé que 5% en guise de mise de fonds. De ce pourcentage, 16 % ont avoué avoir fait sauter leur budget.

Revenons aux post-boomers qui rêvent de leur première propriété. Les conclusions du sondage de BMO sont intéressantes. Continuer la lecture

iStock

Conseils utiles de BMO Banque de Montréalᴹᴰ

La retraite approche et vous voulez déménager?

Évaluez ces trois avantages et ces trois inconvénients.

Tandis que près de la moitié des propriétaires de maison au Canada ne prévoient pas vendre leur maison à la retraite, plusieurs ne savent toujours pas ce qu’ils vont faire. Déménager dans une autre ville ou passer à un logement plus petit peut avoir des avantages, mais, selon vos objectifs, quelques inconvénients également. Si vous songez à déménager une fois à la retraite, évaluez ces avantages et inconvénients avant de faire vos boîtes :

Lorsque vous déménagez dans une autre ville ou une nouvelle propriété…

  • AVANTAGE – Économies sur les dépenses courantes : Si vous optez pour une zone moins chère, vous serez en mesure de maximiser plus longtemps votre épargne-retraite. Comparez les avantages de la banlieue et ceux de la ville, et concentrez vos recherches sur les endroits exotiques où le coût de la vie est moins élevé. Besoin d’inspiration? Le Mexique, le Panama et le Costa Rica sont des endroits populaires pour la retraite des Canadiens, selon le Huffington Post. Jetez aussi un coup d’œil à Buenos Aires, en Argentine, où vous pouvez louer un appartement d’une chambre (bien situé) pour seulement 400 $ par mois.
  • INCONVÉNIENT – Dépenses d’argent pour le déménagement : Même si vous changez votre propriété actuelle pour une moins chère, les honoraires du courtier immobilier, les droits de mutation immobilière et les frais de déménagement s’additionnent rapidement. Par exemple, à Toronto, les droits de mutation immobilière, les frais juridiques et les coûts liés au déménagement peuvent atteindre à eux seuls plus de 15 000 $. De plus, n’oubliez pas les frais de voyage qui s’ajouteront lorsque vous visiterez la famille; toutefois, si vous vous établissez dans une destination tropicale, il y a fort à parier que ce sont vos proches qui vous rendront visite.

Continuer la lecture

Conseils utiles du mois de BMO

Cinq trucs amusants pour initier votre enfant d’âge préscolaire aux questions d’argent

iStockphoto
iStockphoto

Il n’est jamais trop tôt pour enseigner la valeur de l’argent aux enfants.

Si vos enfants savent compter, ils peuvent commencer à s’initier aux questions d’argent. À ce jeune âge, les expériences multisensorielles qui font appel au jeu, aux chansons et au bricolage sont un excellent moyen d’apprendre. Voici cinq façons amusantes de parler de sous à votre enfant : Continuer la lecture

Conseils utiles du mois de BMO

Apprenez à connaître ces quatre personnes lorsque vous achetez une maison. Mettez sur pied l’équipe qui vous mènera vers la réussite.

Que vous achetiez votre première maison ou une deuxième, ou même une troisième, déménager est un événement excitant. Par contre, un déménagement peut aussi être intimidant et exigeant si vous comptez toutes les étapes à suivre avant d’obtenir vos nouvelles clés.

Heureusement, tout est beaucoup plus simple avec l’aide de spécialistes qui s’y connaissent. Les quatre personnes présentées ci-dessous pourraient vous être fort utiles durant le processus d’achat de votre maison.

iStockphoto
iStockphoto
  1. Le courtier immobilier : Vous pensez peut-être que chercher des maisons potentielles est un exercice que vous pouvez faire vous-même. Toutefois, les acheteurs de première maison, et même les acheteurs qui ont de l’expérience, ont tout avantage à faire affaire avec un spécialiste du secteur de l’immobilier. Cette personne peut vous aider à trouver des inscriptions, y compris celles qui ne sont pas annoncées, qui répondent à vos critères, et vous donner des conseils quant au marché. De plus, elle peut vous aider à négocier le prix, la date de prise de possession et des extras comme des réparations, des meubles et des électroménagers.
  2. Le notaire ou l’avocat : Un avocat ou un notaire peut agir en votre nom durant le processus d’achat de votre maison. Cette personne aide à tout coordonner, de l’ébauche du contrat à la négociation de la vente, sans oublier l’examen des rapports d’inspection et des documents hypothécaires. Faire affaire avec avocat ou un notaire tôt dans le processus d’achat d’une maison peut faire gagner du temps et réduire les risques.
  3. L’inspecteur en bâtiment : Il est avantageux de faire appel à un inspecteur en bâtiment qui évaluera la maison avant que vous ne l’achetiez. Une inspection coûte en moyenne 450 $ (selon la province). Souvent, il s’agit d’un bon placement, car l’inspecteur en bâtiment vous indiquera tout problème que vous n’avez pas vu en surface, par exemple des problèmes avec le toit, l’électricité, le chauffage ou la climatisation, les fenêtres ou les portes, ou les fondations.
    Faites appel à un inspecteur certifié qui possède idéalement une expérience en ingénierie et qui connaît les maisons du quartier où vous achetez.
  4. Le spécialiste – Prêts hypothécaires : Le dernier, mais non le moindre, est le spécialiste – Prêts hypothécaires. Faire affaire avec un spécialiste – Prêts hypothécaires de confiance est essentiel durant le processus d’achat d’une maison. Cette personne peut vous aider à dresser le portrait de votre situation financière et à déterminer le prix qui respecte réellement votre budget, en plus de vous présenter les options hypothécaires qui vous conviennent et le montant de la mise de fonds que vous pouvez vous permettre.

Continuer la lecture