Archives pour l'étiquette Allemagne

iStockphoto

L’enfer à l’hôtel

(Suite du billet Frissons à l’hôtel)

Les communistes ont pris le pouvoir en Russie en 1917. Ils s’invitent en Allemagne et affrontent socialistes, conservateurs, libéraux dans les rues de Berlin. Et même dans le hall de l’hôtel! Louis Adlon devra user de diplomatie pour protéger l’héritage de son père.

Car non seulement l’hôtel n’a rien perdu de son prestige, mais il est au cœur des Années folles que sont les années 20. Écrivains, artistes, hommes d’affaires se bousculent dans les chambres, au bar, dans le hall, dans la salle à manger. Aux aristocrates de l’époque succèdent les Charlie Chaplin (qui perd son pantalon dans le hall), la sulfureuse Marlène Dietrich, Albert Einstein, Enrico Caruso, Henry Ford et bien d’autres. Continuer la lecture

iStockphoto

Frissons à l’hôtel

L’homme qui contrôlait l’entrée avait un regard sévère. «Défense de circuler si vous ne venez pas pour une chambre», a-t-il lancé. On lui a demandé si on pouvait jeter un regard à l’intérieur. Il a acquiescé de la tête.

Le design était somptueux: meubles de style, lustres, matériaux nobles. Aussi luxueux que je l’avais imaginé. Et je n’arrêtais pas de me répéter: «Je suis à l’hôtel Adlon, c’est fou!»

J’avais des frissons.

Je savais par contre que j’étais en train d’admirer une reproduction. Le vrai hôtel Adlon, il n’existe plus. Le bâtiment dans lequel j’avais les pieds avait surgi des ruines de l’ancien.

Reste que je me trouvais à l’endroit exact où, jadis, un hôtel s’est retrouvé au centre du monde. Car l’histoire de tout un siècle a passé en rafales dans son bar, dans son resto, dans ses chambres, dans sa cour, dans son hall, dans sa cuisine.

Un destin tragique, certes, mais unique.

L’hôtel Adlon a été le «James Dean» de tous les hôtels du monde. Comme l’acteur américain, il est mort jeune et de façon violente, mais il a intensément vécu. D’où la légende. Continuer la lecture

iStockphoto

La vraie victoire de l’Allemagne

L’Allemagne a impressionné le monde entier avec sa performance au Mondial de soccer. Victoire historique de 7-1 contre le Brésil et victoire en finale contre l’Argentine. Les éloges pleuvaient sur les Allemands. Quelle équipe! Ils sont patients et méthodiques. Peu de fantaisie, mais un jeu efficace.  C’est là que réside le génie de la culture allemande. Le pratique et l’efficace avant l’esthétique.

Mais la plus belle victoire des Allemands reste la réunification des deux Allemagne après la chute du Mur en 1989. Il fallait fusionner deux manières de penser diamétralement opposées: le mode capitaliste et le mode communiste.  Une tâche colossale qui s’achève douloureusement.  Aux yeux de plusieurs, seuls les Allemands pouvaient surmonter l’obstacle grâce à leur culte pour l’efficacité.

Un immeuble symbolise cet exploit légendaire : le palais du Reichstag avec son fameux dôme de verre. Continuer la lecture

1500 poissons vivent à l’hôtel

Mon conjoint et moi, nous sommes restés bouche bée.

Photo de Dellex, Wikipedia
Photo de Dellex, Wikipedia

Devant nous s’élevait un gigantesque cylindre avec, tout en haut, un dôme de verre. Tout autour du cylindre s’égrenaient les étages du Radisson Blu Hotel. De concert, nous avons poussé un Wow! bien senti.

Et qu’y avait-il dans le cylindre rempli d’eau? Des centaines et des centaines de poissons. Nous étions devant le plus gros aquarium construit à l’intérieur d’un hôtel. Tous les déplacements et les conversations -bref la vie- tournent autour de l’aquarium qui bouffe carrément l’espace du hall.

Surnommé l’AquaDom, l’aquarium accueille 1500 poissons tropicaux dans un million de litres d’eau salée. Une passerelle située dans les hauteurs nous donne le loisir de l’admirer à souhait et de voyager au coeur de la partie supérieure de l’AquaDom grâce à un ascenseur qui relie deux étages. Une quarantaine de personnes regroupées dans l’ascenseur peuvent écouter un guide leur expliquer le fonctionnement, la création et la vie marine de l’aquarium. Continuer la lecture

Les murs de la chambre ont disparu!

Chambre d'ambre Murs WIKIPEDIA inusite
Chambre d’ambre de Jeanyvan sur Wikipedia Commons

On se moquait d’Indiana Jones à l’époque. Bah, ce n’est qu’un film, disait-on, en regardant Les aventuriers de l’arche perdue.  Les chasseurs de trésor, ça n’existe plus. Des archéologues à la recherche de l’arche d’alliance,  ce n’est que fiction tout ça.

D’abord, il est bel et bien vrai que certains archéologues espèrent toujours mettre la main sur l’arche d’alliance, à moins qu’elle n’ait été détruite. Ils le font sans lasso et sans armes, mais ils la cherchent.

Ensuite, les chasseurs de trésors existent. Et l’un des trésors les plus convoités reste les murs de la Chambre d’ambre. Pourquoi? Parce que six tonnes d’un ambre rarissime couvrent les murs.  Ce à quoi s’ajoutent de l’or et des miroirs précieux.

Transportons-nous en Russie au temps des tsars. En 1701, un monarque prusse ordonne la construction de la chambre au château Könisberg. En 1716, dans le cadre d’une manœuvre politique, il en fait cadeau au tsar Pierre le Grand qui décide d’accroître la splendeur de la chambre par d’autres travaux. Parachevée en 1755, la Chambre d’ambre déménage du palais d’hiver au palais d’été, près de Saint-Petersbourg. Continuer la lecture