Archives pour l'étiquette aide financière

Montréal ne lâche pas prise!

Elle s’était juré de ne jamais demeurer à Laval. Montréal était sa ville. Puis vint l’urgence d’acheter sa première maison. Rien à faire, à Montréal c’est trop cher. Mon amie habite aujourd’hui le quartier Ste-Rose à Laval.

La fille de ma conjointe me racontait récemment que la plupart de ses amis, une fois le premier enfant venu au monde, ont quitté Montréal pour Laval. Ils auraient bien voulu élever leur famille à Montréal. Trop cher. Tout indique que l’hémorragie se poursuit. Mais Montréal ne baisse pas les bras.

iStockphoto LP
Montréal, Québec, Canada (photo iStockphoto LP)

À la séance de mai, le Conseil municipal a autorisé la poursuite de l’application du Plan de fidélisation des familles 2014-2017 . Ce plan comporte de nouvelles mesures visant à retenir les citoyens montréalais en leur apportant une aide financière supplémentaire en vue de l’acquisition d’une propriété.

Comme prévu, le plan fait le bonheur de la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM), organisme qui rassemble près de 10 000 courtiers immobiliers de la région.

Voici les nouvelles mesures du plan: Continuer la lecture

L’appartement accessoire : un nouveau venu?

Cen’est pas tellement loin de la maison intergénérationnelle. En fait, on dirait le même concept mais défini différemment. Je suppose que cela dépend des critères que l’on fixe.

Il y avait belle lurette que je n’avais pas fréquenté le site de la Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL). Et je suis tombé sur le concept de l’appartementaccessoire.

Voici la définition de la SCHL: « Unappartement accessoire est un logement autonome situé à l’intérieurd’une maison, ou adjacent à celle-ci, qui est séparé de l’habitationprincipale. C’est pourquoi l’appartement accessoire doit posséder sapropre cuisine et sa salle de bains ainsi qu’une entrée indépendante. » Continuer la lecture

Les maisons intergénérationnelles tardent à sortir de terre

Voici un article puisé dans une publication deTrois-Rivières au sujet des maisons intergénérationnelles que je publieintégral avec l’autorisation du journaliste.

La maison intergénérationnelle fait parler d’elle depuis lesannées 80 en tant que solution miracle pour héberger la masse vieillissante desbaby boomers. Mais où sont-elles?

« C’est mort! » lance Jean Dion, président deComfortTech Construction. «On dirait que personne ne veut en parler. Comme siles développeurs de terrain n’étaient pas intéressés ou que la demande n’étaitpas là.

«Ca ne date pas d’hier pourtant, ajoute-t-il. La premièrefois que j’en ai entendu parler, c’était à la fin des années 80. Le concept m’atoujours intéressé mais à Trois-Rivières, malgré tous mes appels, ça n’a jamaisdébouché. Il n’y a pas moyen d’obtenir de l’information nulle part! » Continuer la lecture