iStock

Subvention pour un toit végétal

La création d’un toit végétal est admissible au programme de subvention RénoVert. Cela veut dire qu’un toit végétal contribue à la lutte contre les gaz à effet de serre. Voici ce que vous devez savoir si vous songer à coiffer votre propriété d’une toiture végétale.

Un toit végétal réduit votre facture d’énergie (climatisation et chauffage) d’environ 30% en réduisant les pertes de chaleur. Durant les périodes de canicule qui s’annoncent nombreuses dans les années à venir, il réduit l’entrée de chaleur par le toit de près de 90%. Il prolonge la durée de vie de la toiture en le protégeant contre les rayons ultraviolets et les intempéries. Il ajoute un nouvel espace récréatif, amortit le bruit venant de l’extérieur et purifie l’air autour de la maison. Bref, il augmente la valeur d’une propriété. 
Le degré de végétation dépend de vous. Si vous ne voulez pas trop investir, avoir peu d’entretien à faire, ne pas être obligé de solidifier le toit et d’installer un système de drainage sophistiqué, optez pour un toit peu végétalisé. Souvent, les travaux d’aménagement sont réduits au minimum grâce à l’installation d’un matelas pré-planté.

Si vous voulez exploiter au maximum un espace perdu de toute façon, tournez-vous vers un toit très végétalisé. On parle ici d’un jardin potager, d’aménagement de massifs floraux et de l’installation d’une terrasse. Mais cela exigera beaucoup d’entretien et beaucoup de sous.
iStock
iStock

Vous aurez deviné que le toit doit être en parfaite condition. Faudra donc l’inspecter et y apporter les correctifs nécessaires. Faudra songer aussi à construire un escalier pour avoir accès au toit, à aménager une sortie d’eau pour l’arrosage, à imperméabiliser le toit contre les racines, à augmenter la hauteur du parapet du toit, au besoin. Écohabitation vous offre une fiche technique et des croquis pour vous aider dans vos travaux de rénovation.  

Pour la solidité du toit, il serait préférable de faire appel à un grand connaisseur. Vous pouvez communiquer avec l’Association des maîtres-couvreurs du Québec, des experts en la matière.
Détrompez-vous! L’épaisseur du sol sur le toit n’est pas aussi importante que vous pouvez l’imaginer. Les connaissances acquises en horticulture au fil du temps et l’amélioration dans la composition des matériaux étanches permettent aujourd’hui de bénéficier d’un toit végétal avec un terreau très mince.  
N’oubliez pas d’obtenir les permis nécessaires et de consulter le Code du bâtiment pour mieux connaître les normes en vigueur.
Photos iStock.com
Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page