Soyez maître de votre hypothèque

Vous venez de mettre la main sur la maison convoitée. La pendaison de la crémaillère a été réussie,  le champagne a coulé à flots. Pendant que vous fêtiez, une bête dormait paisiblement dans un coin, enroulée sur elle-même, l’œil à demi-ouvert. Inoffensive en apparence la bête, mais si vous ne lui montrez pas immédiatement qui est le maître dans la maison, la bête risque de gruger votre budget jusqu’à ce que faillite s’ensuive.

Source : iStockPhoto

La bête, c’est l’hypothèque que vous avez contractée.  On sait toutes et tous que, trop souvent, l’hypothèque prend le dessus sur le propriétaire. Vaincu, ce dernier finit par se débarrasser de sa maison, la mort dans l’âme.

La Société canadienne d’hypothèque et de logement (SCHL), organisme indépendant et protecteur des propriétaires, vous rappelle que, si vous voulez garder votre maison le plus longtemps possible,  vous devez dompter votre hypothèque dès le départ et lui montrer qui est le maître.

Premièrement: il faut effectuer le paiement mensuel à temps. Le moindre retard entraîne des frais et affecte votre cote de crédit. Si vous êtes négligent de tempérament, la SCHL vous suggère de faire prélever automatiquement la somme nécessaire de votre compte chaque mois.

Deuxièmement : pourquoi ne pas déposer dans un compte spécial l’équivalent de trois paiements mensuels si jamais votre budget, un jour, subit une hémorragie temporaire? Cela vous donnerait la possibilité de retomber sur vos pattes sans que votre hypothèque ne soit affectée.

Troisièmement: si le remboursement de votre hypothèque pompe tellement votre budget que votre qualité de vie est compromise et que vous avez peur de ne pas pouvoir effectuer le prochain versement, avisez votre prêteur le plus vite possible. La démarche prouvera que vous êtes de bonne foi. Et qui sait: le prêteur aura peut-être une solution à vous proposer.

Quatrièmement: la SCHL vous conseille fortement de tenir un budget mensuel. Vous avez raison, c’est plus facile à dire qu’à faire. Si vous avez besoin d’un coup de pouce, le site de la SCHL vous permet d’accéder à une feuille de calcul.

La beauté d’un budget mensuel, c’est qu’il vous permet de prévoir toutes les dépenses reliées à votre maison : hypothèque, impôt foncier, assurance habitation, coût de l’entretien et des réparations.

Cinquièmement: mettez une fraction de votre salaire dans un compte spécial pour affronter les imprévus de la vie quotidienne: urgences, maladie, perte d’un emploi. Si jamais l’un de ces malheurs se produit, vous pourrez continuer à payer vos dépenses quotidiennes sans compromettre le paiement de votre hypothèque.

(Source SCHL)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone