iStock

La souplesse de la céramique

On la croit démodée, obsolète, quétaine parfois, et voilà qu’elle renaît, chaque fois plus fraîche et plus riche. La céramique ne cesse de nous étonner. Elle est le phénix des matériaux décoratifs.

À l’origine, la céramique séduisait par son côté pratique: résistante au choc, imperméable à l’eau, peu sensible aux variations de températures, facilement lavable, parfaitement hygiénique. Elle était le matériau idéal pour la cuisine (sol et plan de travail), la salle de bain (sol et murs) et le vestibule (sol).

iStock
iStock

Les années ont passé et les designers ont décelé le potentiel de la céramique en termes d’esthétique. Ils s’en sont donné à cœur joie. Fini le temps où on associait la céramique aux pauvres. C’est fou aujourd’hui toutes les possibilités qu’offre la céramique en aménagement décoratif! C’est presque infini.

La céramique imite les pierres naturelles, le bois, le marbre et le béton. Elle offre parfois des looks étonnants; comme la peau d’un serpent par exemple. D’où l’étonnante capacité de la céramique à rendre un sol vivant. Et même sophistiqué. Ses couleurs, ses textures, ses motifs sont si nombreux qu’on se retrouve avec un embarras de choix.

Avez-vous déjà vu une surface de céramique alterner avec un revêtement de bois au sol? C’est chic et raffiné. Mais la céramique n’a pas besoin d’un deuxième matériau pour se mettre en valeur. Suffit d’un peu d’imagination de votre part et vous réaliserez des compositions étonnantes: jeux de dessins et de couleurs, bordure décorative, effet de mosaïque, médaillon, effet d’océan avec un bleu intense dans la salle de bain. La taille et la forme des carreaux peuvent à elles seules dynamiser un décor tellement elles sont variées.

iStock
iStock

Ce sont ces miracles d’imitation qui ont poussé la céramique hors de la salle de bain et de la cuisine. De nos jours, elle élit domicile dans les chambres, les salons, les salles de séjour. Bref, elle se fait belle dans toutes les pièces de la maison. Elle a perdu tout complexe.

iStock
iStock

La céramique enjolive le chambranle d’une cheminée, le pourtour d’un miroir, le tablier d’une baignoire ou celui d’une petite table. Elle se fait belle à l’extérieur si on le lui permet: sol d’un patio, muret, fontaine, banc, chemin d’entrée et sentier de jardin.

Déjà à l’aise dans un décor rustique, la céramique se défend très bien dans le style classique car elle sait se faire élégante. Nous avons déjà vu des carreaux dorés garnir le mur d’une salle de séjour. Du grand raffinement. Vous aimez l’ambiance high tech? La céramique vous propose des motifs graphiques et des surfaces réfléchissantes.

Au mur, la céramique s’harmonise agréablement avec les armoires de cuisine, peu importe leur personnalité, d’où sa popularité, mise à part qu’elle soit facilement lavable. Même chose dans la salle de bain. La céramique est d’une souplesse surprenante.

iStock
iStock

Vu quelque part : des carreaux de céramique de différentes couleurs, volontairement cassés, puis repris, morceau par morceau, pour réaliser une composition murale dans la salle de bain. Vu également : une petite mosaïque incrustée dans une grande surface de céramique au sol, ou un dessin imitant le contour d’un tapis à l’entrée. Il faut de la patience, mais les résultats sont spectaculaires.

Peut-être serez-vous tenté par la céramique de porcelaine, la petite cousine de l’autre? Elles se ressemblent beaucoup. La porcelaine est plus dure, donc plus résistante mais plus bruyante. On en voit de plus en plus.

Reste que la céramique a des petits inconvénients, mais l’industrie réussit à les déjouer.

  • Trop froide pour les pieds? Installez un plancher chauffant sous la surface.
  • Elle est trop bruyante? Renseignez-vous, il est possible de fixer un produit sous la surface qui amortit le bruit.
  • Elle est trop glissante? Choisissez un modèle légèrement texturé ou un brin vernissé en guise d’antidérapant.
  • Vous détestez la vue des joints, sans compter qu’il faut les nettoyer régulièrement? Il existe aujourd’hui des finis qui les rendent presque invisibles.

Photos : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone