Sommes-nous obligés d’aller dans le tiers-monde pour aider ?

Je ne pense pas !

iStockphoto LP

Nouvellement propriétaire d’une petite maison, j’observe tout un phénomène d’entraide autour de moi. Il est fascinant, et même touchant, de constater à quel point les gens sont gentils et attentionnés.

Il est vrai que je suis une femme vivant seule, et que ma nouvelle demeure est dans un rang de village. Ce contexte incite peut-être l’entourage à veiller à ce que tout se passe bien dans l’environnement.

C’est quand même merveilleux de constater qu’en 2012, il y a encore plein de gens prêts à aider. Ces coups de main me permettent d’observer la grande diversité des façons de faire, ce qui me donne une multitude de trucs pour me faciliter la tâche.

Par exemple, lorsque j’ai eu un problème d’invasion de souris, c’est un voisin qui m’a montré comment retirer les luminaires du plafond afin de déposer les pièges dans l’entretoit. Franchement, je n’y aurais jamais pensé. Et ça a marché !

iStockphoto LP

L’autre jour mon frère me donnait un coup de main pour installer mon abri d’auto hivernal. Auparavant, j’utilisais des ancrages permanents pour solidifier cette installation. À cause de la date tardive, il s’est avéré que la terre était un peu trop gelée, rendant ce procédé particulièrement difficile. Aussi, mon frère m’a fait connaître les blocs en béton qui chevauchent la barre de l’abri longeant le sol, solidifiant le tout d’une manière différente.

Et encore hier, alors que j’installais mes décorations de Noël, deux voisines m’offrent leur aide. L’une d’elles va chercher des petits crochets qu’on insère sous le revêtement autour de la porte et des fenêtres sans rien briser. Je ne connaissais pas ces crochets, c’est génial ! Elles me mentionnent que je peux les laisser là et que l’an prochain, ce sera plus facile encore.

Il est certain que l’ouverture aux autres favorise l’échange de connaissances, et quand on possède une maison, on n’a jamais trop d’information sur le « comment faire ».

S’ouvrir aux voisins est parfois gênant, mais le plus souvent, ça vaut la peine. Savez-vous que de rendre service est une des plus grandes satisfactions humaines ?

Pour que ça se produise, il faut laisser de côté les craintes liées aux inconnus, tout en demeurant attentif afin de valider les conseils offerts. En effet, on a tous autour de nous des gens qui connaissent tout sur tout, mais dont les conseils s’avèrent parfois un peu douteux.

Bon voisinage.

Photos : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone