S’il fallait que le chalet vous échappe!

 

Les pieds au bout du quai, vous avez la tête ailleurs! Vous prenez de l’âge, ou la maladie vous affecte, ou vous prenez conscience tout à coup du danger que vous courez lorsque surgit dans votre esprit la question: Et si je meurs demain matin, entre quelles mains le chalet ou la maison de campagne tombera?

Votre  propriété de vacances, elle appartient à votre famille depuis des générations. Ces dizaines de souvenirs racontés la veille au bord du feu, ils font partie du patrimoine familial. S’il fallait que la propriété échappe à votre famille par négligence!

D’autant plus que vous connaissez bien peu de choses en matière de succession. Donc, vous craignez de commettre des erreurs qui feront mal au portefeuille.  

Et il y a le contexte! Une propriété de vacances, c’est un investissement à long terme. Les acheteurs étant plus nombreux que les vendeurs, les prix sont appelés à grimper de nouveau. Votre chalet ou votre maison à la campagne, c’est de la grosse argent comme on disait dans l’temps.

La Banque CIBC publiait récemment un rapport destiné aux propriétaires de chalets et de maisons de campagne pour les aider à préparer le transfert de leur propriété. On aborde les différentes avenues de planification fiscale et les mécanismes de succession que le propriétaire peut partager avec son conseiller financier ou un spécialiste en fiscalité.

Le cas des propriétés de vacances est un cas particulier. C’est pourquoi, aux yeux de l’auteur du rapport, il faut savoir planifier l’impôt sur le revenu, les frais d’exécution, la succession, l’assurance vie, la propriété conjointe et tout le reste.

Si votre propriété se trouve en territoire américain, pas de problème! Le rapport s’étend de l’autre côté de la frontière. Pour consulter le rapport, on fait au saut au www.cibc.com/francais.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone