Où se cache le bon entrepreneur?

iStockPhoto LP
iStockPhoto LP

Lorsque l’ampleur des travaux de rénovation dépasse la capacité du bricoleur du dimanche, le choix d’un entrepreneur s’impose. Encore faut-il choisir le bon.

  • Première règle: prenez le temps qu’il faut avant de fixer votre choix.Demandez une soumission écrite à plusieurs entrepreneurs. L’idéal serait un minimum de trois soumissions. De cette façon, vous obtiendrez un portrait assez juste de ce que chacun des entrepreneurs pourra vous offrir.

 

  • Deuxième règle:  assurez-vous que les demandes soient parfaitement identiques sinon vous risquez de compromettre la justesse de votre choix.
  • Troisième règle: l’entrepreneur présentant la soumission la plus basse  n’est pas nécessairement le meilleur. Prenez le temps de bien examiner le contenu de la soumission, ce qui est inclus et exclus, les matériaux utilisés et ainsi de suite. Assurez-vous que toute demande de votre part soit inscrite dans la soumission.

Sachez qu’un entrepreneur qui cogne à votre porte en vous offrant ses services de rénovateur est considéré comme un vendeur itinérant et il doit détenir un permis de l’Office de protection du consommateur (OPC).  Rappelez-vous que le permis n’est pas garant de la qualité des travaux et de l’honnêteté de la part de l’entrepreneur. Vous devez vous montrer prudent.

Cet entrepreneur doit aussi détenir une licence appropriée de la Régie du bâtiment du Québec (RBQ).  Une vérification peut être faite dans le registre des détenteurs de licence de la RBQ.

N’oubliez pas de consulter vos parents, vos amis et autres membres de votre entourage dans votre démarche. Quelqu’un quelque part peut très bien vous recommander chaudement un entrepreneur dûment accrédité qui a fait de l’excellent travail. Vous pouvez également obtenir des références auprès d’eux si vous vous apprêtez à embaucher un entrepreneur que vous ne connaissez pas.

Pour éviter que les travaux de rénovation ne deviennent un cauchemar, prenez le temps de faire vos devoirs car une relation de qualité entre vous et l’entrepreneur est un facteur essentiel au succès de votre entreprise

Plusieurs associations peuvent vous servir de guide, notamment l’Association des consommateurs pour la qualité dans la construction (ACQC), l’Association provinciale des constructeurs d’habitations du Québec (APCHQ) ou encore l’Office de protection du consommateur (OPC).

Pour plus d’informations, consultez les sites des organismes ci-haut mentionnés.

Photo : iStockphoto LP

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone