Rénover écolo

Vous avez trouvé la maison tant recherchée! Elle est là, sous vos yeux. Elle n’est pas neuve, mais cela importe peu. Elle n’est pas à proprement parler une habitation écologique. Pourtant, c’était une priorité pour vous. Pas grave, vous allez bricoler, rénover, travailler. Et la belle maison deviendra écologique.

iStockphoto
iStockphoto

Pour étirer votre plaisir et vous éviter des embûches, les experts de l’organisme Écohabitation vous soufflent quelques conseils à l’oreille.

Premier conseil: renseignez-vous sur la performance énergétique de la maison avant de l’acheter. Demandez les factures de consommation d’énergie. Mieux: sortez un petit 50$ de votre portefeuille et commandez un test d’évaluation dans le cadre du programme RénoClimat, incluant un test d’infiltrométrie. De cette façon, vous aurez une bonne idée de l’ampleur des travaux à accomplir.

«Au moment de signer l’offre d’achat, vous pouvez exiger une inspection Rénoclimat en incluant une clause d’inspection. Le mieux est d’acheter une maison qui est déjà passée au crible du programme Rénoclimat», recommandent les experts d’Écohabitation.

Deuxième conseil: il vous est possible de suivre une formation d’une journée en rénovation écologique pour vous permettre d’assimiler les principes de base de ce type de réno. Vous en profiterez pour interroger les experts concernant vos propres travaux à domicile.

Troisième conseil: sachez que le programme de certification « Rénovation Ecohabitation« , disponible en ligne gratuitement sur le site, vous donne la possibilité de faire certifier votre projet. Quel est l’avantage? Il est financier car votre maison prendra de la valeur. D’autres conseils vous seront également formulés sur le site.

Quatrième conseil: ne vous gênez pas pour exploiter tous les services offerts par Écohabitation. Surtout le service d’assistance en habitation écologique appelé La Ruche.

Soit dit en passant, les experts d’Écohabitation vous rappellent que les habitations à haute performance environnementale et énergétique sont plutôt rares de nos jours. Mais la vague s’en vient.

Photo: iStock.com

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone