Rénover écolo sans se faire flouer

Excellent article quecelui publié par le magazine Protégez-vous, édition octobre 2010. Il met engarde les maniaques et moins maniaques de la rénovation avec souci écologiquecontre les campagnes de marketing des fabricants de matériaux de construction.

Il faut se montrercritique devant toutes ces enseignes, étiquettes et slogans commerciaux qui nedisent pas toujours la vérité. Ou du moins la déguisent à leur avantage. Mêmesi les produits sont parfois frappés de la mention « écolo ».

Exemple : il fautse méfier du polystyrène extrudé, utilisé comme produit isolant. Le matériaun’est pas mauvais en soi. C’est juste qu’il n’est pas aussi vert qu’on veut lefaire croire.

« Évaluer lecaractère écologique d’un produit n’est pas chose simple, dit l’article, ilfaut en connaître la composition et la méthode de fabrication, savoir combiende kilomètres il a parcouru avant d’arriver à la quincaillerie, déterminer sonimpact sur la santé, sa possibilité de recyclage, etc. »

Si vous retenez del’article la phrase suivante : « Le bien le plus vert est souventcelui….qu’on n’a pas produit!», les experts de Protégez-vous auront gagné sonpari. Ce qu’ils veulent dire, c’est que l’absolu n’existe pas en écologie, niailleurs. Ces experts risquent de dégonfler la balloune des écologistes purs etdurs, mais on doit admettre qu’ils n’ont pas tort. l

Aux yeux des expertsde Protégez-vous, le potentiel de recyclage reste la vertu première d’unproduit. Exemple : c’est vrai que le polychlorure de vinyle utilisé pourla composition du cadre d’une fenêtre contient du pétrole. Mais si le matériause recycle facilement, lui faisant gagner vingt ans de vie supplémentaire,pourquoi pas? Il s’agit d’un produit vraiment écologique.

L’article passe toutela maison en revue: cuisine (armoires, planchers et comptoirs), sous-sol, sallede bains (toilette-lavabo et plomberie), le salon (foyer de masse et plancher).Il aborde le système de chauffage, la toiture, l’isolation, le terrain, lafinition intérieure et extérieure, la terrasse (en cèdre, en bois torréfié ouen matériau composite?).

L’article fournit cinqadresses utiles pour échapper au greenwashing des fabricants dematériaux de construction.

www.aee.gouv.qc.ca

http://www.ecohabitation.com/

www.greenbuildingadvisor.com

www.regreenprogram.org

www.cmhc-schl.gc.ca

Sinon, on se dirigevers le kiosque le plus proche pour se procurer un exemplaire du Protégez-vousou on se dirige vers le www.protégez-vous.ca

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone