Rénovation de la cuisine pour petits budgets

 

Marilou en a marre de sa cuisine. Ce matin, elle a décidé de ne pas lâcher son chum d’une semelle.

-Philippe, on bouge!

-On bouge…..

-On rénove la cuisine.

Assis devant l’écran, Philippe se prépare à jouer à Call of Duty, jeu vidéo très populaire. Il n’est vraiment pas d’humeur à parler de rénovation.

-J’veux bien, mais où va-t-on prendre l’argent? dit-il.

-Tu bricoles à ce que je sache! Il ne s’agit pas de refaire un mur entier! Je veux juste retaper la cuisine. Juste la voir comme elle est me rend malade. Pu capab!

-T’as des idées au moins?

Marilou fronce les sourcils.

-Ben…il y a les murs. On pourrait les repeindre. C’est ce qui coûte le moins cher. Le vert, tu peux vivre avec ça? C’est écolo en plus!

-Je préfère la couleur orange.

-Pas question, trop tapageur!

Philippe hausse les épaules.

-Va pour le vert d’abord!

-Peut-être qu’on devrait mettre du papier peint, s’interroge Marilou. Partout, ou sur un seul pan de mur, ou juste dans la partie du bas.

-Pourquoi pas juste sous les armoires!

-C’est une idée, répond Marilou, les mains sur les hanches.

Son regard fait le tour de la cuisine.

-Philippe, tu pourrais fabriquer une nouvelle porte?

Intrigué, il tourne son regard vers la porte.

-Pourquoi pas juste mettre de la couleur dessus? dit-il.

-Rien contre, dit-elle. Mais j’ai connu un gars qui avait fabriqué sa propre porte. Il l’avait conçue, avait acheté les matériaux et s’était rendu chez un marchand de construction pour faire faire la coupe.

Philippe regarde toujours la porte.

-Ouais! dit-il. Mais on pourrait peindre le panneau central d’une couleur et le reste d’une autre couleur.

-Rien contre!

Marilou fixe les armoires.

-Le gars avait fait ça avec les armoires aussi. Il avait fait faire la coupe dans un centre de réno. 

-Mettre une couleur dessus serait moins compliqué, suggère Philippe.

Marilou l’ignore.

-Que dirais-tu d’avoir des portes vitrées aux armoires? Ou même à la porte d’entrée? Ça changerait le look!

Elle donne un coup de coude à Philippe.

-T’en dis quoi?

-Je dis que c’est plus de travail.

-Come on! Tu es un bon bricoleur quand tu t’y mets!

-C’est plus cher aussi!

-Tu coupes dans tes jeux vidéo et je coupe dans mes films fleur bleue.

-Pas sûr de ça, moi!

Le regard de Marilou se pose sous les armoires.

-Tu pourrais changer la surface du comptoir?

-J’pourrais!

-Tu voudrais quoi? De la céramique, de l’ardoise, du marbre, du granit…

-Tout doux, Marilou. On n’a pas le budget!

-Suffit de calculer.

Elle tape du pied en regardant à terre.

-À moins qu’on change le plancher. Le bois franc commence à m’énerver.

-Juste à le teindre et il ne t’énervera plus.

Elle l’ignore.

-Du linoléum, ce serait beau! Pas de fissures nulle part!

-Le vinyle, qu’est-ce que tu en penses? relance Philippe. Suffit de remplacer le carreau quand il est brisé et la vie continue.

-J’ai un faible pour les carreaux de céramique. L’effet est plus grand!

-Mais ton plancher sera plus haut parce qu’il faut que j’installe du contreplaqué en dessous.

Marilou soupire.

-Et c’est plus cher aussi, dit-elle.

-Bah, faudrait calculer, dit Philippe.  

Une lueur s’alluma dans les yeux de Marilou.

-Quand j’étais étudiante, je me rappelle un jour avoir joué avec l’éclairage à mon appartement. J’avais posé un rail. J’pouvais déplacer ma lumière où je voulais dans la cuisine. J’avais fixé un fluorescent sous les armoires aussi.

-Pis?

-Ç’était pas si mal! L’éclairage, c’est fou comme ça change une pièce. Et ça ne coûte pas les yeux de la tête.

-Ici, tu ferais quoi?

-J’installerais des ampoules à halogène. Ça ferait plus moderne.

-Cool!

-Et si on opte pour des portes d’armoires en vitre, j’vais installer de l’éclairage derrière les portes.

-J’ai une meilleure idée, réplique Philippe en riant, on enlève les portes sans les remplacer. 

-Tu ris, mais j’ai déjà vu ça!

-C’était une blague!

-Sérieux, rajoute Marilou, on laisse les armoires sans porte. Comme ça, j’pourrai mettre des accessoires de décoration. Comme le coussin que j’ai acheté à Londres. Je manque de place anyway!

Philippe retourne à son jeu.

-J’y pense, dit-elle, on pourrait installer de nouvelles portes avec des poignées et des charnières un peu sautées! Comme ça, pas besoin de refaire les armoires au complet.

Elle se met à frictionner les épaules de Philippe.

« Te souviens-tu quand ta mère disait que juste changer le rideau d’une fenêtre, ça pouvait changer l’allure d’une petite pièce comme notre cuisine? Un rideau avec du style, bien sûr.

-Elle avait raison, s’impatiente Philippe en se rapprochant de l’écran. Je vote pour le rideau. Et le fluo sous les armoires. Moins compliqué.  

-J’aimerais ça avoir un vieux banc qu’on pourrait mettre juste sous la fenêtre. Ou même à la table.  

-Bonne idée. Je peux même t’en faire un.

-D’accord, tu commences tout de suite.

-Mais, je joue à Call of Duty!

-C’est ce que je te disais, le devoir t’appelle!

(Source : http://micasa.ca/maisonpassion/reno/option01_p30a_0412-can.html)

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone