iStock

Réno extérieure : pièges à éviter

La saison des travaux en rénovation extérieure bat son plein: clôture, écran, treillis, pergola, portail, tonnelle, pavillon de jardin. Beaucoup d’entre vous sont à l’étape de la planification. Voici un rappel des erreurs trop souvent commises.

Cela étant dit, vous pouvez également consulter voisins, parents et amis. Certains d’entre eux se feront un plaisir de vous raconter leurs mésaventures.

Si vous devez planter des poteaux ou des pieux dans la terre, souvenez-vous que le niveau du gel dans le sol n’est pas identique d’une région à l’autre au Québec. La profondeur de cinq pieds est requise pour éviter les désagréments causés par le mécanisme gel-dégel, mais ce n’est qu’une moyenne.

Planter les poteaux de bois directement dans la terre requiert moins d’effort et d’argent et les travaux se font plus vite. Par contre, l’humidité finira par gruger l’extrémité des poteaux. Tout sera à recommencer dans quelques années. Si vous êtes constamment en manque de de travaux à réaliser à l’extérieur, vous serez ravis. Sinon, d’autres possibilités s’offrent à vous: fondation de béton, pieux vissés dans le sol, etc.

Les poteaux sont la base de la structure. S’ils sont ancrés solidement et correctement, la structure durera plus longtemps.

Prenez le temps d’analyser tous les angles de l’espace par rapport à la maison et aux éléments naturels. Vous voulez que la structure, écran ou clôture, soit la plus haute possible? Attention, si elle bloque partiellement une fenêtre de la maison, l’intérieur de la pièce affectée sera plus sombre. Vous avez horreur du vent? Prenez le temps d’observer le mouvement du vent dans votre cour arrière avant de choisir la structure. Si vous vous ruez vers un écran sans aucune ouverture pour freiner le vent, sachez qu’il risque de rebondir dans un mouvement descendant. Prenez le temps de faire des tests.

  • Vous voulez échapper à la rumeur de la rue ou à un voisin dont la famille est particulièrement bruyante? Arrangez-vous pour que la structure soit épaisse. Plus elle le sera, plus le bruit sera amorti. Exemples: des panneaux pleins au lieu de panneaux ajourés pour les écrans, des planches épaisses au lieu de lattes pour les clôtures, un mur de briques ou de béton plutôt qu’en bois, un mur de végétation qui se superpose à la structure, des plantes grimpantes le long d’un treillis.
  • Vous avez des enfants en bas âge? Évitez de leur offrir une structure qui leur permettra de grimper. Sinon, divisez votre espace récréatif en deux parties. L’une pour les adultes, l’autre, adjacente, pour les enfants.
  • Ayez en tête de choisir des matériaux qui vont s’harmoniser avec ceux de la maison ou l’aspect de l’environnement qui entoure votre maison.
  • Vous détestez les travaux d’entretien? Optez pour des matériaux synthétiques.
  • Peu importe les travaux que vous entreprendrez, même l’érection d’une simple clôture, informez-vous des règlements auprès de la municipalité. Sinon, tout sera à refaire.

Photo: istock.com

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone