Regardez votre maison se désintégrer sous vos yeux!

C’était sur un chantier de construction à Yamachiche, près de Trois-Rivières. L’homme qui m’avait engagé se bâtissait une porcherie. Si un ouvrier butait sur un problème, il venait à sa rescousse comme le font des milliers de patrons. Mais souvent, juste avant de tourner les talons, Yvon disait : « Il n’y a rien à l’épreuve de l’homme! »

Il le disait le torse bombé. On voyait qu’il était fier de tout ce que l’être humain avait su construire depuis son apparition sur le coco terrestre : les pyramides, la tour Eiffel, les milliers de châteaux. Je ne sais pas si Yvon a lu le bouquin « The World without us » d’Alan Weisman. Si oui, il a sûrement désenchanté un brin.

Imaginez que, demain matin, l’être humain disparaît! Comme ça, d’un seul coup, en claquant des doigts! Plus personne sur la terre! Ne reste que les animaux, la nature et ce que l’être humain a construit : maisons, ponts, barrages hydro-électriques, etc. Que se passerait-il? Après consultation auprès de la communauté scientifique, Alan Weisman arrive à la conclusion, humiliante pour l’être humain, que la nature reprendrait sa place d’origine sur la terre dans un délai plutôt rapide!     

Qu’adviendrait-il de votre maison ou de votre immeuble à logement? Dirigez-vous vers l’une des deux adresses ci-dessous et vous assisterez, année après année, à l’effondrement de votre habitation. Bien sûr, la durée de la destruction varierait selon les matériaux utilisés, le type de construction et bien d’autres facteurs.

Dans la vidéo qui nous concerne, il s’agit d’une maison en bois. Pendant qu’elle s’écroule petit à petit, un curseur se déplace sous l’image. Il indique à quel moment telle ou telle partie de l’habitation s’effondre: toit, balcon, cheminée en briques. 

À la fin, on voit les restes de la maison flotter sur une rivière. Au bout de combien d’années votre maison s’écroulerait-elle? À vous de le découvrir :  

http://www.worldwithoutus.com/TWWUHouseAnimation.html

http://www.youtube.com/watch?v=5NvDhNZNSBk

J’ai déjà habité à Laval. Au sud de l’île, on a asséché et rempli de terre un long ruisseau qui se versait autrefois dans la rivière des Prairies. Le boulevard Cartier se trouve sur ce ruisseau ainsi que la première station de métro. Si l’être humain disparaissait de la surface de la terre, le tunnel du métro serait inondé en….quelques jours!  Saviez-vous qu’à Montréal, une centaine de pompes retirent 12 millions de litres d’eau par jour?

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone