iStock

Record de transactions à Montréal

La grande région de Montréal a connu un mois de mai exceptionnel. Les ventes résidentielles ont augmenté de 15% par rapport à mai 2016. La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) parle d’un record qui a pulvérisé celui de mai 2007.

Tout un contraste avec avril où l’augmentation n’était que d’un pour cent, quoiqu’il s’agissait du mois d’avril le plus actif depuis 2012.

Voici les statistiques rapportées intégralement pour mai.

Variation des ventes par secteurs

  • Tous les principaux secteurs géographiques de la RMR de Montréal ont enregistré une augmentation du nombre de transactions en mai. Les secteurs de Vaudreuil-Soulanges et de l’île de Montréal se sont toutefois nettement démarqués, avec des croissances des ventes de 25 % et 22 % respectivement.
  • La Rive-Nord et Laval ne sont pas en reste, avec des hausses respectives de 14 % et 11 % à ce chapitre.
  • Finalement, la Rive-Sud a connu une progression des ventes plus modérée, soit de 4 % par rapport à mai 2016.

Statistiques par catégories de propriétés

  • Les ventes de copropriétés ont connu une croissance impressionnante de 24 % en mai à l’échelle de la RMR, avec 1 637 transactions.
  • Le plex (467 transactions) a également enregistré une excellente performance, grâce à un bond des ventes de 19 %.
  • La maison unifamiliale, dont les ventes ont crû de 10 %, demeure néanmoins la catégorie de propriété la plus en demande, alors que 2 950 ventes ont été conclues.
iStock
iStock

Au chapitre des prix

  • Le prix médian des unifamiliales a atteint 319 000 $ en mai dans la région métropolitaine. Il s’agit d’une croissance de 6 % comparativement au même mois en 2016.
  • La copropriété a enregistré une croissance de prix beaucoup plus ténue, soit de 1 %, avec un prix médian de 243 000 $.
  • En ce qui a trait au plex, la moitié se sont transigés à un prix supérieur à 480 000 $, c’est-à-dire 5 % de plus qu’il y a un an.

Notez que le secteur Vaudreuil-Soulanges, après une hausse de 29 % en avril, a affiché une hausse de 25 % en mai.

Le nombre de propriétés à vendre a reculé pour un vingtième mois consécutif.

Photo: istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page