Recherche sur les colibris : on a besoin de vous!

Les colibris à gorge rubis s’apprêtent à migrer vers le sud. Eh oui! Déjà! Si vous voulez participer au plus vaste projet de recensement des déplacements et corridors de migration des colibris, c’est le temps d’installer vos mangeoires!

L’organisme Projet colibris chapeauté par Jacques Turgeon, grand amateur d’ornithologie, vise à obtenir le plus grand nombre de sources d’informations possibles pour réaliser leur projet de recherche. Plus ils récoltent des données, plus le projet de recherche sera crédible et utile car les données à ce jour ne sont qu’hypothétiques. On a donc besoin de vous!

Colibri à gorge rubis
  • il est le seul représentant de son espèce au Québec
  • il est si petit avec ses 9 cm qu’il est souvent confondu avec les sphinx (insectes)
  • la femelle pond deux œufs blancs de la taille d’un gros pois
  • l’éclosion se produit entre 11 et 14 jours après la ponte
  • les oisillons quittent le nid pour la première fois après 14 à 28 jours
  • le mâle est polygame et ne semble pas aider la femelle
  • le miel peut rendre ces oiseaux-mouches malades
  • les picots sur la gorge se retrouvent chez les femelles comme chez les mâles
  • les mâles semblent être les premiers à migrer vers le sud, suivis des femelles et des juvéniles (ils reviendraient dans le même ordre)
  • la migration vers le sud débute à la mi-août jusqu’au début septembre
  • ils parcourent environ 800 km juste dans leur survol de la région du Golf du Mexique
  • ils reviennent à la mi-mai, mais vous pouvez installer vos mangeoires à la mi-avril, au cas où*

*Au printemps, ils revisitent les sites où ils ont séjourné l’année précédente. Voilà pourquoi c’est le temps d’installer vos mangeoires! Mais allez-y progressivement car ils sont très territoriaux.

Préparez les mangeoires

Installez les mangeoires à plus de 5 mètres des fenêtres : « Les colibris étant très agressifs et désireux de protéger leurs sources d’aliments, ils pourraient prendre leur reflet dans la fenêtre pour des intrus, et ils passeront à l’attaque et se blesseront. De plus, comme la plupart des oiseaux, ils peuvent considérer les fenêtres comme des ouvertures au travers desquelles ils peuvent s’envoler. »

Le nectar à offrir est d’une simplicité presqu’enfantine et il ressemble au nectar des fleurs. Au printemps et à partir de la mi-août, les colibris ayant besoin de plus d’énergie, vous faites bouillir une partie de sucre blanc pour trois parties d’eau (sans chlore, fluor ou autres additifs). Durant l’été, une partie de sucre pour quatre parties d’eau suffira. Rien de plus. Pas de miel! Quant aux édulcorants, ils n’ont aucune valeur nutritive. Les colorants empêchent de voir les traces de contamination et augmentent les risques de propagation de bactéries.

Cette recette a permis à M. Turgeon de capturer et baguer près de 500 colibris sur les milliers qui se sont abreuvés chez eux en trois ans. Elle est presque infaillible! Il faut conserver le surplus de nectar au frais et garder vos abreuvoirs propres, surtout en temps de grande chaleur.

Si vous préférez jardiner, les fleurs préférées des colibris à gorge rubis semblent être :

  • vivaces : campanules, ancolie, cœur-saignant, hosta, monarde, phlox des jardins
  • annuelles : capucine, fuchsia, géranium, nicotine, verveine
  • grimpants : clématite, gloire du matin, haricot d’Espagne, chèvrefeuille
  • arbres et arbustes : aubépines, azalée, chèvrefeuille du Canada, olivier de Russie, pommetiers, rhododendron, gadeliers

Données les plus importantes à collecter :

  • les dates d’arrivée dans votre cour des premiers colibris mâle et femelle
  • les dates de départ de vos derniers colibris mâle, femelle et/ou jeunes
  • le rapport de l’observation d’un colibri avec une marque de colleur sur le dos ou la poitrine

Au nom des colibris à gorge rubis et des amoureux des colibris, Merci!

Sources : www.projetcolibris.org et http://www.sloe.net/fleurs01.htm

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone