iStock

Qu’est-ce qu’une maison pour vous?

C’est la première question à se poser avant de faire le budget et de lancer les recherches. Si vous ne «sentez» aucune maison visitée jusqu’ici, ou que vous êtes déçu de votre choix, c’est peut-être parce que vous n’avez pas pris le temps de vous interroger.

Sécurité, abri, intimité, tous les gens vont fournir ces trois réponses. Mais il y a plus. Au-delà de ces réponses entrent en jeu la personnalité et les besoins de chacun d’entre nous.

Si vous êtes du type rêveur qui ne voit rien autour de lui, qui n’a pas le sens de la propriété ni de la valeur matérielle, encore moins de l’entretien, pourquoi s’embarrasser d’une maison trop grande ou trop onéreuse? Le rêveur a souvent besoin d’une propriété toute simple, et surtout durable afin d’éviter la multiplication des travaux. Il veut mettre son énergie ailleurs. 

Si vous aimez vivre dans un milieu fluide, où la lumière et l’air circulent, et que vous avez les murs en horreur, pourquoi chercher une propriété dans un quartier tissé serré, où les maisons sont coude à coude et dotées de palissades dans les cours arrières?

Tournez-vous plutôt vers les abords des parcs, vers les hauteurs, vers les intersections de rue. Ou même vers une propriété devant laquelle s’allonge une rue. Une cour arrière est souvent nécessaire.

Si le bricolage est l’essence de votre vie, pourquoi acheter une propriété ne nécessitant aucun travail de rénovation? Optez plutôt pour une maison qui vous réserve une foule de petits travaux à accomplir. Et elle vous coûtera beaucoup moins cher à l’achat.

Si la maison est une fin en soi pour vous, si vous savez très bien que vous y passerez le plus clair de votre temps (lecture, musique, jeux vidéo, séries télévisées, réceptions au jardin), bref que vous êtes un adepte du cocooning, soyez conscient que vos besoins sont différents de la personne pour qui la maison est juste une halte pour dormir. La dimension de la propriété n’est pas la même.

Si vous êtes du tempérament familial et que vous rêvez d’une table entourée de nombreux enfants, la définition de la maison est fort différente de celle du couple qui ne veut pas fonder une famille. La propriété sera plus grande, plus pratique, plus costaude. Et parions qu’il y aura une cour arrière et même un parc pas trop loin.

On voit parfois les gens dotés d’un tempérament excessivement zen se tourner vers des maisonnettes au bord de l’eau ou donnant sur une ruelle. Ce sont des gens qui s’assument et savent ce qu’ils veulent.

Il y a des maisons pour tous les goûts. Les courtiers immobiliers le savent très bien.

N’ayez pas peur de vous ouvrir au courtier. Un bon courtier ne vous jugera pas. Il n’essaiera pas non plus de vous vendre une propriété qui ne vous convient pas. Il vous écoutera et partira à la recherche de la propriété convoitée.

 

Photos : iStock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page