Que la lumière fut!

Source : iStockPhoto

Votre cuisine est dirigée vers le nord? Votre garde-robe manque d’éclairage? Vous souffrez d’un blues hivernal? Avez-vous pensé à faire installer un conduit de lumière tubulaire?

Nous ne parlons pas ici d’une ouverture zénithale (au plafond), soit un simple puits de lumière, mais d’un conduit qui transmet la lumière du jour vers l’intérieur. Que ce soit pour des grandes comme des toutes petites pièces.

Ce conduit de lumière requiert quatre éléments de base selon Wikipedia et Solabec®[1] :

1- Le collecteur de lumière :

Vous avez le choix entre un verre plat ou un dôme. Le verre plat suit l’angle du toit et paraît plus esthétique, mais son rendement est plus faible que celui en forme arrondie. Le dôme, qu’il soit en verre, en acrylique ou en polycarbonate, permet une meilleure capture de la lumière même avec une plus petite ouverture.

L’acrylique semble le matériau tout indiqué pour les intempéries. Il résiste aux chocs, à la grêle, à la décoloration. Des filtres à rayons UVA, UVB et IR (infrarouge) permettent de préserver la couleur des tissus et meubles en ne laissant pas entrer la chaleur.

2- Le solin d’étanchéité en sortie de toit :

Un produit de qualité s’avère un élément essentiel à l’étanchéité. Contrairement aux puits de lumière, le Solatube® par exemple ne présente pas de problème de condensation, affirme Donald Pelletier de Solabec®.

3- Le tube réflecteur de transmission :

Puits lumiere de Lamiot (Wikipedia)
source : Wikipedia

Sa longueur varie selon la distance entre le toit et la pièce à éclairer. Les nombreux réflecteurs captent la lumière naturelle, peu importe l’angle du soleil.  Si c’est nuageux, la lumière pénètre quand même. Vous avez le choix entre un tube rigide ou souple.

Plus la distance parcourue par la lumière sera grande, plus l’utilisation d’un tube à haute réflectivité s’avère capitale. M. Pelletier signale que « le Solatube® est le plus performant des conduits de lumière en transmettant 99,7% de la lumière naturelle ».

4- Le diffuseur

Une lentille spécialement conçue pour diffuser une lumière la plus naturelle possible est recommandée.  « Solabube® offre en plus la plus grande diversité de finition », explique M. Pelletier.

Économiques et écologiques, ces conduits de lumière sont prisés par les architectes soucieux de respecter l’environnement. Trois architectes québécois de renom, Maryse Leduc, Yves Perrier et André Bourassa recommandent les produits Solatube®, nous révèle M. Pelletier.

L’édifice du gymnase de l’Université des sciences et technologies à Pékin a bénéficié de ses 148 conduits de lumière lors des Jeux olympiques de 2008.

Pour votre maison, le coût d’un conduit tourne autour de 1100$, et l’installation se fait en quelques heures. Plus ou moins le tiers du prix d’un puits de lumière, nous informe M. Pelletier. L’installation se fait sur les toits plats comme sur les toits en pente.

Même si d’autres produits existent et sont aussi homologués EnergyStar,  M. Pelletier recommande Solatube® dont la réputation est mondiale. La compagnie australienne a créé les puits de lumière tubulaires dans les années 80 et ne cessent d’accumuler les brevets au fil des améliorations apportées aux produits de base.

« C’est le produit le plus fiable et le plus performant » affirme M. Pelletier. Propos confirmés dans plusieurs blogues.

Merci à M. Pelletier de Solabec® et à Wikipédia!

Sources :

Wikipedia

Solabec®


[1] Solabec® : distributeur et installateur des produits Solatube® depuis plus de 17 ans.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone