Punaises de lit et animaux de compagnie

Personne n’aime voir ou entendre les médias rapporter des histoires tragiques d’animaux domestiques abandonnés au cours de la saison du déménagement.

Selon SPA Canada, le Québec occupe le premier rang en Amérique du Nord en termes d’abandon des animaux. La moitié des animaux seraient délaissés autour du  premier juillet. Près d’un demi-million d’animaux se retrouvent sans foyer chaque année au Québec et 80% de ceux-ci sont mis à mort.

Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) rappelle que si le propriétaire d’un animal de compagnie s’en voit interdire la garde une fois dans un nouveau logement, il doit faire preuve de civisme en mettant en pratique les conseils suivants :

  • Ne pas l’abandonner, que ce soit dans le domicile d’origine, dans la rue ou en pleine nature;
  • Essayer de lui trouver une nouvelle famille adaptée à son style de vie en utilisant son  réseau de contacts (famille, amis, collègues, etc.);
  • Aller le porter dans un refuge ou un établissement qui recueille des animaux pour qu’il soit offert en adoption.

Toute situation inacceptable concernant la santé ou le bien-être des animaux peut être dénoncée en communiquant avec ANIMA-Québec au 1 866 321-1771 ou avec la Société protectrice des animaux locale.

Gabriel Villeneuve, directeur de campagnes pour SPA Canada : «À cause de la mollesse de notre législation, le Québec abrite entre 1500 et 1800 usines à chiots qui engendrent plus ou moins 400 000 individus annuellement, ce qui créé inévitablement une surpopulation», dit-il en précisant que le Québec mérite son titre de «statut de berceau nord-américain de la cruauté animale.»

D’autre part, la période du 1er juillet est aussi la saison de déménagement chez les punaises de lit. Elles se transportent gaiement d’un logement à l’autre sans aucune discrimination raciale ou sociale.

Voici des conseils pratiques puisés sur le site de Ville de Montréal.

  • En tout temps, évitez de récupérer les vêtements, les matelas, les meubles rembourrés ou le mobilier de chambre laissés sur le bord de la rue. Ceux-ci peuvent facilement héberger des punaises de lit.
  • Lors de la visite d’un logement à louer, inspectez minutieusement à l’aide d’une lampe de poche les fissures, les fentes et les moulures des chambres pour voir si des parasites s’y trouvent. Si vous constatez la présence de punaises de lit, informez-en immédiatement le propriétaire ou le gestionnaire de l’immeuble qui fera appel aux services d’un gestionnaire de parasites. Agir rapidement est la meilleure solution.
  • Ne tentez en aucun cas d’éliminer les punaises de lit par vous-même. L’utilisation d’insecticides peut non seulement être nocive pour la santé mais elle peut également contribuer à rendre les punaises de lit plus résistantes.
  • Si possible questionnez le locataire occupant au sujet de la présence de punaises dans le logement ou l’immeuble.
  • Avant de signer un contrat avec des déménageurs, informez-vous au sujet des mesures qu’ils prennent à l’égard des punaises de lit. Offrent-ils des couvertures propres ? Procèdent-ils au nettoyage systématique de leurs camions en cours de journée ? Utilisent-ils des produits spécifiques, etc. ?
  • Avant le transport de vos biens, placez vos vêtements, literie et rideaux dans des sacs de plastique hermétiquement fermés.
  • Une fois rendu dans votre nouveau logement, passez l’aspirateur partout avant de rentrer vos meubles et autres objets. Jetez les sacs d’aspirateur à l’extérieur dans des poubelles fermées ou dans des sacs hermétiquement fermés.

On fait quoi si le logement que l’on quitte est infesté?  Ou celui dans lequel nous emménageons? Ville de Montréal vous répondra via son site internet.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone