Bonheur et malheur en immobilier

Drôle de semaine qui vient de se terminer avec l’atteinte de deux plateaux en immobilier, pour le bonheur des uns et le malheur des autres.

iStockphoto
iStockphoto

Le site JLR Solutions foncières nous apprenait que le nombre de reprises de maison par des créanciers hypothécaires avait augmenté de 31% au Québec en janvier, comparativement à janvier 2015. Ce serait le plateau le plus élevé depuis octobre 2014.

La valeur moyenne des propriétés reprises? 197 500$. La région la plus touchée? Laval-Laurentides-Lanaudière.

JLR rapporte également que, selon le Bureau du surintendant des faillites, le nombre de dossiers d’insolvabilité des consommateurs avait progressé de 5,9% au Québec entre novembre 2014 et novembre 2015.

Les jours précédents, l’Association canadienne de l’immeuble (ACI) avait signalé que le volume des ventes résidentielles à l’échelle du pays est actuellement le plus élevé depuis le sommet de la fin de l’année 2009.

Cette performance est attribuable à une hausse des ventes de 0,5% au mois de janvier comparativement à décembre 2015. Elle survient juste avant le resserrement des règlements hypothécaires, ce qui fait dire à Gregory Klump, l’économiste en chef à l’ACI: « Le resserrement des règlements hypothécaires qui entre en vigueur en février risque de réduire le bassin d’acheteurs potentiels qui sont admissibles au financement hypothécaire et d’entraîner une baisse des ventes à l’échelle nationale dans les mois à venir. »

Les autres statistiques tirées du système Centris concernant le mois de janvier sont les suivantes:

iStockphoto
iStockphoto
  • Les ventes réelles (non corrigées des variations saisonnières) ont augmenté de 8 % par rapport aux résultats enregistrés en janvier 2015.
  • Le nombre de nouvelles inscriptions a reculé de 4,9 % de décembre à janvier.
  • Le marché canadien de la revente s’est resserré, mais demeure équilibré dans l’ensemble.
  • L’Indice des prix des propriétés MLS® (IPP MLS®) a augmenté de 7,7 % d’une année à l’autre en janvier.
  • Le prix de vente moyen au Canada a grimpé de 17 % d’une année à l’autre en janvier; cependant à l’exception de la Colombie-Britannique et de l’Ontario où il a baissé de 0,3 %.

Pour d’autres infos : ACI

Photos : iStock.com

 

 

 

 

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone