iStockphoto

Protégez-vous contre la fraude hypothécaire

Un matin comme les autres, alors que vous n’attendiez personne, quelqu’un frappe à votre porte. C’est un huissier qui vous remet un avis de reprise de finance de la part d’une institution financière pour défaut de paiement de votre prêt hypothécaire. Vous avez pourtant terminé de payer votre maison il y a quelques années déjà. Vous croyez qu’il y a erreur sur la personne? Et bien non. Il s’agit plutôt d’un vol de titre.

Le vol de titre est une forme de fraude hypothécaire rare, mais en hausse depuis quelques années. L’arnaque débute par le vol de votre identité. Les fraudeurs fabriquent de faux documents afin de s’approprier le titre de votre propriété pour ensuite contracter une nouvelle hypothèque sur votre maison ou la revendre et, dans tous les cas, s’enfuir avec l’argent.

L’institution financière flouée par les fraudeurs fera alors valoir le droit hypothécaire qu’elle détient sur votre propriété. C’est là que l’huissier cogne à votre porte. Bien que vous soyez le propriétaire légitime de votre maison, vous vous retrouvez avec le lourd fardeau de démontrer aux autorités qu’il s’agit d’une fraude, afin de radier l’hypothèque contracté sur votre propriété en votre nom, ou de récupérer votre bien vendu à un tiers.

La clé: protéger ses renseignements personnels

En s’y attardant davantage, on comprend que la fraude sur titre a toutes les caractéristiques d’un vol d’identité. La victime classique du vol d’identité aura adhéré à son insu à de multiples cartes de crédit, comptes de téléphone, prêts personnels. Dans ce cas-ci, les fraudeurs s’attaquent au bien le plus précieux : la maison. La protection des renseignements personnels est donc plus que jamais essentielle.

4 habitudes à prendre pour se prémunir contre le vol d’identité

  1. Fournir des renseignements personnels uniquement à des entreprises reconnues.
  2. Détecter et supprimer les courriels malicieux qui demandent des informations personnelles ou proposent des transactions financières.
  3. Déchiqueter les documents importants avant de les jeter.
  4. Vérifier, une fois par année, la présence d’irrégularités auprès du bureau de crédit.

Votre maison est payée? Pensez à l’assurance titre…

Les spécialistes de l’industrie s’entendent sur le fait qu’une assurance titre représente une bonne mesure de protection lorsqu’un propriétaire termine le remboursement de son hypothèque. En plus de protéger de la fraude, elle vous évitera bien des tracas si un vice ou un recours hypothécaire devait se présenter.

Pour en savoir plus sur le secteur de l’habitation ou pour bénéficier de l’expertise du plus grand prêteur hypothécaire au Québec, rendez-vous au www.desjardins.com/maison.

 

Source : Gabriel Savard-Payeur | Conseiller, Stratégies et Gouvernance en matière de sécurité, Mouvement Desjardins

Photo: iStockphoto

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone