Protéger vos responsabilités financières

iStockphoto LP
iStockphoto LP

L’assurance-prêt : Pourquoi? Pour qui? Comment?

Peu importe la raison – rénovations, nouvelle maison – un nouveau financement correspond à une nouvelle responsabilité.

Cette nouvelle responsabilité correspond bien à votre rythme de vie habituel – raison pour laquelle vous obtenez le financement demandé. Mais en cas d’événement malheureux, cette responsabilité pourrait devenir bien lourde…

Pourquoi une assurance-prêt?

Votre financement hypothécaire représente possiblement le plus gros investissement de votre vie, et vos versements hypothécaires correspondent à une partie importante de vos dépenses.

L’assurance-prêt est la solution qui vous permet d’assurer la tranquillité d’esprit de tous.

Que fait l’assurance-prêt?

En cas de décès, c’est le solde assuré de votre prêt qui est payé. Au lieu d’être une dette difficile à rembourser, la maison devient un actif important. Le prêt ayant servi à financer vos projets ne devient pas un fardeau pour vos proches.

En cas de diagnostic de maladie grave (cancer, AVC ou crise cardiaque) c’est aussi le solde assuré de votre prêt qui est remboursé. Vous pouvez vous concentrer sur votre rétablissement alors que le solde assuré de votre propriété est payé.

En cas d’invalidité, vos versements assurés sont couverts. Que ce soit pour votre prêt hypothécaire ou Tout-En-Un, si vous êtes en invalidité plus de 2 mois, vos versements assurés sont pris en charge vous assurant la tranquillité d’esprit.*

 

Le saviez-vous?

  • Les probabilités d’être en invalidité sont grandes : 1 personne sur 3 [1].
  • Des maladies graves qui font trop souvent des victimes :
  • Environ 1 Canadien sur 2 sera atteint d’un cancer et 1 sur 4 en mourra, le risque étant légèrement plus élevé chez les hommes que chez les femmes.[2]
  • L’accident vasculaire cérébral (AVC) occupe le troisième rang parmi les causes de décès au Canada. [3]

 

Les statistiques sont malheureusement là pour le prouver, puisqu’on ne peut prévoir l’avenir, mieux vaut s’assurer d’être protégé.

 

Pour qui?

Pour être admissible à l’assurance-prêt, vous devez être âgé de 18 à 64 ans, être résident du Canada ou des États-Unis, et être emprunteur, coemprunteur, garant, caution ou endosseur du prêt, ou être le conjoint de l’un deux.

 

Selon votre situation, si vous répondez «Non» à l’une des questions suivantes, prenez le temps de parler à votre conseiller de vos besoins en matière de protections.

 

1. Détenez-vous de l’assurance autre que celle offerte par votre employeur (collective)?

  • vie
  • invalidité
  • maladies graves

2. Avez-vous un fonds d’urgence correspondant au moins à trois mois de salaire ou plus?

3. En cas de diagnostic de maladie grave, pourriez-vous arrêter de travailler temporairement tout en continuant tous vos versements?

4. Advenant un décès, est-ce que le revenu du conjoint survivant sera suffisant pour maintenir le niveau de vie familial?

 

Comment?

Pour adhérer à l’assurance-prêt, vous devez remplir une proposition d’assurance. Ce formulaire inclut habituellement certains renseignements personnels, les renseignements sommaires concernant le financement, ainsi qu’une déclaration de santé. L’assureur peut approuver automatiquement la demande, ou procéder à l’analyse du dossier, selon les cas.

Assurez votre prêt – assurez votre tranquillité d’esprit.

 

Vie – Maladies graves – Invalidité

Trois couvertures d’assurance-prêt complémentaires pour une protection à toute épreuve.

Évitez de dilapider les économies de toute une vie s’il vous arrivait quelque chose. Assurez-vous au moment de votre achat le plus important.

Comme votre état de santé peut changer sans prévenir, ce qui pourrait éventuellement vous rendre inadmissible à une des protections d’assurance, adhérez tôt à l’assurance-prêt et planifiez votre budget en conséquence afin de continuer à réaliser vos rêves et avoir la tranquillité d’esprit.

Pour en savoir plus, demandez à votre conseiller de la Banque Nationale ou visitez le www.bnc.ca/assurancepret.

 


* Le tout selon les termes et conditions du certificat d’assurance.

[1] Statistique Canada

[2] Société canadienne du cancer : Statistiques canadiennes sur le cancer, 2011.

[3] Fondation des maladies du coeur

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone