iStock

Pour des visites efficaces

Vous avez l’argent, vous avez effectué vos recherches et vous êtes sur le point de visiter vos premières propriétés en espérant acheter, cette année, la première maison de votre vie. Assurez-vous que ces visites soient efficaces. Voici quelques conseils.

  • Nous tenons pour acquis que vous avez défini vos besoins et vos priorités avant d’entreprendre vos premières visites. Ne faites pas l’erreur de les définir au fur et à mesure des visites. Sinon, vous allez perdre un temps précieux.
  • Inutile d’attendre la visite pour obtenir de l’information de base: âge de la maison, frais d’électricité, taxes, etc. Les sites internet des villes et des compagnies d’électricité donnent souvent ces informations. Les fiches du courtier immobilier aussi regorgent d’informations. Si la maison n’est pas inscrite sur le marché, un coup de fil ou un courriel au propriétaire suffit. Si vous craignez de paraître trop expéditif, dites-vous que le propriétaire de la maison sera peut-être bien content de procéder de la sorte. Il gagne du temps lui aussi.

Incroyable tous ces arbres, cet aménagement paysager, ce jardin! Que c’est beau! Et la maison, elle?

  • Prenez le temps de vous familiariser avec chaque pièce en vous y attardant. C’est votre droit. La timidité et le refus de déranger autrui n’ont pas leur place quand on veut acheter une propriété. Souvenez-vous que ce sera le plus gros investissement de votre vie.
  • C’est votre droit d’ouvrir toutes les portes, d’exiger de voir telle ou telle chose. C’est vous l’acheteur. Posez toutes les questions que vous voulez.
  • Avoir un excellent sens de l’observation n’est pas donné à tout le monde. N’hésitez pas à vous faire accompagner par une personne digne de confiance et reconnue pour avoir un œil de lynx. Les gens dotés d’un grand sens critique seront d’une grande utilité. Mais attention! Il ne s’agit pas d’affronter le propriétaire de la maison à vendre. Vous risquez de vous le mettre à dos. On pose des questions sans porter un jugement de valeur.
  • Ignorez la décoration. C’est une illusion. Concentrez-vous sur ce qu’il y a de plus important : les dimensions et l’état des pièces, les matériaux en place, les travaux à effectuer.
  • Rappelez-vous que les couleurs sombres réduisent l’espace. Ce qui paraît petit est peut-être plus grand que vous ne le supposez. Au contraire, une pièce aux couleurs pâles et dotée d’une fenestration généreuse risque de faire paraître la pièce plus grande qu’elle ne l’est en réalité. Il faut mesurer chaque pièce. Il faut déjouer les illusions.

La vie sera agréable: une terrasse, un patio et quoi encore! Et le propriétaire ne cesse d’attirer votre attention sur la qualité de vie, aujourd’hui si importante dans cette vie de fous. C’est bien beau, mais le terrain, lui? De quoi a-t-il l’air? Et le sol?

iStock
iStock

Sans trop s’inquiéter, méfiez-vous d’un propriétaire qui met une énergie folle à attirer votre attention sur un seul aspect de sa propriété. Encore plus s’il se dit prêt à rédiger une promesse d’achat immédiatement.

Prenez le temps de «sentir» le quartier et les environs en effectuant une longue marche dans les rues avoisinantes. Échangez avec les voisins. Allez à l’épicerie la plus proche à pied. Informez-vous des projets les plus récents de la municipalité dans le coin.

Quelque chose vous repousse? Vous essayez de le définir mais vous n’y arrivez pas. Vous ne «sentez» pas la maison après un quart d’heure de visite? Inutile de continuer. Vous perdez votre temps. Allez en visiter une autre et, vous l’a-t-on dit, prenez votre temps.

Prenez le temps de prendre des notes, de les trier et de les déposer dans un fichier une fois de retour. Utilisez votre tablette ou téléphone intelligent, avec la permission du propriétaire, bien entendu.

 

Photos : istock.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone