iStock

Poser un parquet flottant

Le parquet flottant est un revêtement qui perd peu en popularité. Et gagne en qualité. Son atout le plus important est qu’il s’accorde avec à peu près tous les décors. Son installation relativement facile y est aussi pour quelque chose. Voici les directives de base.

  • Quelques jours avant la pose, déposez les lames dans la pièce concernée afin de les acclimater.
  • Assurez-vous que le support solide sur lequel s’appuiera le parquet ne renferme aucune trace d’humidité.
  • Il n’est pas nécessaire d’enlever le plancher existant (sauf la moquette) pour appliquer le parquet flottant dans la mesure où toute aspérité a été supprimée afin que la surface soit propre et lisse.
  • Une membrane est nécessaire pour étouffer le son et les vibrations. Elle joue également le rôle d’isolant thermique. Elle peut être en mousse de polyéthylène ou en liège.
  • Lors de la pose, ayez à l’esprit de garder un espace entre le parquet et les murs d’environ 10 millimètres afin de permettre au bois de flotter lorsque l’humidité et les variations de températures l’obligeront à s’étendre. Sinon, les lames vont gondoler.
  • Commencez le long du mur le plus droit et dépourvu d’obstacles, comme la porte par exemple, terminez par le mur où il y aura beaucoup de recoupes. Ainsi, les imperfections se verront moins.
  • Cales de toute sortes, longue règle ou ficelle tendue peuvent vous aider à garder un espace uniforme tout autour de la pièce. Des plinthes ou des quarts-de-rond viendront masquer le joint le long des murs.

  • Il est préférable de disposer les lames dans le sens de la longueur de la pièce. Cela donne un effet de perspective et c’est plus agréable à l’œil.
  • Placez les joints des extrémités de chaque lame non parallèle à ceux de la rangée précédente. Comme on le fait pour un mur de brique.
  • Le parquet flottant se compose de rainures et de languettes qui s’unissent le plus souvent par clipsage et parfois au moyen d’une colle.
  • Les lames du parquet s’emboîtent facilement les unes dans les autres. Sinon, un léger coup de marteau surmontera la résistance d’une lame récalcitrante.
  • Si le parquet choisi nécessite de la colle, utilisez des serre-joints pour garder les sections les unes contre les autres jusqu’au moment où la colle sera sèche.
  • Enlevez le plus vite possible le surplus de colle qui peut survenir lors du serrage des lames.

Dernier conseil: coupez vos lames à l’extérieur ou dans le garage pour éviter le fardeau d’un époussetage en profondeur.

Vous verrez, la pièce se transformera en une seule journée. À condition d’avoir les bons outils et d’être bien préparé.

 

Photo: iStock.com