Plein de p’tits cœurs rouges!

Et si on décorait l’extérieur de nos maisons à la St-Valentin? Plein de p’tits cœurs rouges accrochés à nos fenêtres. Des ampoules et des lampes rouges, des Cupidons gonflables, des  tissus de différentes formes. Rouges évidemment. Des poèmes d’amour et des histoires de couples célèbres affichés un peu partout.

Wikipedia

A priori, cela semble ridicule, mais la question se pose.

Année après année nous décorons pour Noël. L’imagination travaille, des idées surgissent, les façades de nos maisons accueillent de nouvelles décorations. Sauf que c’est parfois un peu répétitif.

Même scénario à l’Halloween quoique l’esprit est fort différent.

Une troisième fête durant l’année? C’est vrai que les factures consacrées aux décorations extérieures grimpent à chaque année. Plusieurs propriétaires n’auraient pas le budget pour une troisième fête. Par contre, l’impression générale veut que les Québécois décorent de moins en moins, que ce soit pour Noël ou l’Halloween. Écoeurantite aigüe?

Wikipedia

Supposons que l’on mette à la disposition des Québécois, dès février 2014,  un tas de décorations extérieures reliées à la St-Valentin. Au bout de quelques années, on soumet les Québécois à un sondage. La question serait: «Si vous aviez le choix de conserver deux fêtes sur trois, lesquelles choisiriez-vous?»

Pas sûr que l’Halloween conserverait la faveur populaire. Surtout si l’on se retrouve face au choix suivant: l’amour ou l’horreur?

Nous avons farfouillé sur Internet pour savoir s’il existait au Québec un propriétaire qui embellit la façade de sa propriété à l’occasion de la St-Valentin.  Oui, cela existe. Et ils sont plusieurs, tous regroupés dans la même localité. Le nom de celle-ci? St-Valentin.

C’était du moins le cas en 2007, selon Wikipedia. Le village de St-Valentin est situé au sud de St-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, non loin de la frontière américaine. Tout petit le village. Même pas 500 habitants. Du moins en 2007.
« Chaque année, lit-on sur Wikipedia, durant une dizaine de jours incluant la fête patronale, se déroule le festival de la Saint-Valentin. À cette occasion les habitants participent à l’évènement, entre autres, en décorant et illuminant leurs maisons. Principales animations : des spectacles, des repas communautaires, des expositions artisanales, un cachet postal commémoratif, et des promenades en carrioles à travers le village.»

Toujours selon Wikipedia, le village a été nommé ainsi en l’honneur de Valentin de Rome, un martyr catholique sous un empereur romain. C’est loin d’être gai. Rien à voir avec la fête des amoureux, je vous le concède.

Vous pensez peut-être que les motifs de décoration extérieure seraient trop peu nombreux à l’occasion de la St-Valentin?  Faites confiance à l’imagination humaine. Elle va nous préparer un tas de surprises. Surtout s’il s’agit de la fête des amoureux.

Source : Wikipédia à l’article français St-Valentin (Québec)

Photos : de Pierre Bona sur Wikipedia Commons maison et village

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestShare on LinkedInEmail this to someone